TANGANYIKA: Non à l’intox, les Chefs coutumiers du Tanganyika réaffirment leur soutien à Zoe Kabila

0
874

Ces chef coutumiers rejettent en bloc le mémorandum et dénoncent l’usage de faux de ce document portant désapprobation au Gouverneur de la province du Tanganyika, en République Démocratique du Congo. Réunis Jeudi 02 Janvier 2020 à Kalemie au sein de l’Alliance Nationale des Autorités Coutumières (ANATC), ils affirment être collés à Zoé Kabila, leur choix pour le développement de cette contrée.

Mathias Makolovera de la Cellule de communication de cette province qui annonce cette information, indique qu’une déclaration commune était faite le même jour devant le ministère provincial de l’intérieur, sécurité, droits humains et affaires coutumières. Les chefs coutumiers ont rejeté en bloc la manœuvre qu’ils qualifient « d’un combat politique cagoulé ». Ils ont promis de mettre tous leurs efforts en marche pour dénicher les auteurs de ces actes.

Mahango Wa Buleli, Chef de groupement Lambo Katenga, Président en exercice de l’ANATC au niveau du territoire de Kalemie indique que ce jeu est bien démasqué. ‘’Il s’agit d’un jeu politique dont les auteurs sont anonymes mais ont choisi d’utiliser les noms des Chefs coutumiers pour donner du poids à leur visée. Le Gouverneur Zoé Kabila est le choix judicieux de toutes les autorités traditionnelles de la province du Tanganyika et le bilan de ses huit mois au pouvoir est largement positif et nous l’en félicitons davantage’’, a-t-il souligné.

Au sujet de la forme de ce mémorandum, il précise que  l’entête utilisé sur la première page n’est pas de l’alliance. Ils ont déposé au Ministre de l’intérieur les spécimens  du cachet et des signatures des chefs cités comme signataires. Et d’ajouter : ‘’rien n’est conforme, il s’agit donc d’une contrefaçon et la justice doit s’en charger de tous ceux qui seront surpris dans le filet comme auteur ou co-auteur’’.

Fond du mémo

Sur la question du fond dudit mémorandum, Jean Kiyota Mwenda, Chef de groupement Kahompwa, Président de l’Association Parole des Chefs coutumiers pour la paix et le développement du Tanganyika précise : ‘’Au-delà de l’entête et des signatures qui sont fausses, plusieurs problèmes soulevé dans ce mémo ne concernent pas les Chefs Coutumiers mais vous lirez noir sur blanc qu’il s’agit d’un combat politique de rivaux qui se craignent’’. A l’en croire, ce document est entièrement politique et non coutumier. Plusieurs individualités, des problèmes administratifs ne sont pas de leur compétence et, en tant qu’autorités coutumières, garant du pouvoir ancestrale de cette province, en cas d’un pareil constat, ils n’iront jamais par le dos de la cuillère mais verront le concerné pour lui exprimer le souci en face. Il informe que les autorités coutumières de la province du Tanganyika n’ont jamais été en désaccord avec Zoé Kabila et n’ont jamais écrit un quelconque mémorandum contre lui et que les politiciens cessent avec leur manœuvre.

Pour leur part, les Chefs des chefferies  Rutuku, Tumbwe, Benze, groupements Kasanga Mutowa par le biais de sa localité Kasambondo et Moni, l’heure est arrivée que le pouvoir ancestrale fasse son travail pour éclairer la lanterne et faire respecter les chefs coutumiers. ‘’Nous ne pouvons jamais tolérer que les noms des autorités traditionnelles soient souillés jusqu’à ce niveau. Nous nous râlions aux efforts du gouvernement pour mener des enquêtes profondes sur l’authenticité de ce document. Nous restons collés à notre fils le Gouverneur Zoé Kabila, le choix de nos ancêtres pour accompagner son esprit de développement’’, conclu le Chef Tumbwe fils parlant au nom des inculpés signataires présents à la déclaration.

Rappel

Il faut noter que le mémorandum qui a fait le déclic date du 20 Décembre 2019 mais publié le 31 Décembre 2019 et le 01 Janvier 2020. Dans ce document, il est reproché au Gouverneur du Tanganyika, le manque de sens de l’administration, de vie sociale, manque d’initiative pour les projets de développement, absence de collaboration avec l’Assemblée provinciale, la tenue sporadique des réunions de conseil des Ministres, la gabegie financière, la personnalisation du pouvoir, la gestion en maitre absolu du patrimoine provincial ainsi que l’opacité dans la gestion des ressources minières de la province.

Affaire à suivre!

Imani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
5 × 16 =