Tanganyika: Etat délabré du réseau ferroviaire et surcharge, causes de l’accident du 12 septembre à Kalemie

0
83

Dieudonné Kamona, Porte-parole du gouvernement provincial de Tanganyika a présenté, lundi 11 novembre 2019, le rapport des enquêtes de l’accident ferroviaire ayant causé une dizaine de mort à Kalemie en septembre dernier.

Selon ce rapport, la responsabilité incombe à 100% à la Société Nationale de Chemin de fer du Congo (SNCC).

Il s’agit de causes techniques liées à l’état délabré du réseau ferroviaire de la région de grands lacs dépourvu d’une visitation technique depuis plusieurs années.

En effet, le train en provenance de Kindu dans la province du Maniema tirait 18 wagons dont 5 avec système de freinage défectueux. Pourtant, la norme veut que pour une rame allant au-delà de 10 wagons, seuls 3 à système de freinage défectueux peuvent être éligibles et ne peuvent dépasser 20% de leur chargement normal. A cela s’ajoute, la surcharge de ces 18 wagons ainsi que les facteurs humains, car il y a eu non-respect des consignes de sécurité par le conducteur notamment les ordres de marche lente et la limitation des vitesses suivant les tronçons. Ici, il a dénoncé le manque de professionnalisme dont a fait montre le conducteur du train qui était profane. Car, les commandes lui ont été cédées par son père cheminot souffrant à Lwizi, une gare située dans le territoire de Nyunzu en allant vers Kabalo. N’étant pas du domaine, ce dernier aurait autorisé l’ajout d’un autre wagon à système de freinage défectueux, qui a amené le nombre à deux fois plus que les normes requises.

Le porte-parole du Gouvernement du Tanganyika indique que le changement clandestin des passagers au-dessus des wagons y compris leurs charges s’est effectué à Nyunzu sous l’œil corrompu du corps de sécurité en complicité avec le Chef train et le machiniste.

Recommandations

La commission d’enquête demande à la SNCC de faire la revisitation,  voire le remplacement si possible de tout le réseau ferré centenaire surtout dans la région des grands lacs allant de Kindu à Kalemie. Il y a également le renforcement de capacité  ou le recrutement des conducteurs. Cela, sans tenir compte d’une interdiction formelle à la SNCC d’embarquer les personnes au-dessus d’un  train marchandise et d’organiser des trains courriers de manière régulière.

Imani 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
12 + 5 =