Sud-Kivu : vivement le respect de la représentativité des femmes dans les institutions à venir

0
57

« Rien sans les femmes » du Sud-Kivu a organisé, un point de presse, mardi 22 décembre 2020 à Bukavu. Ce mouvement recommande au Chef de l’Etat, de respecter la représentativité des femmes dans les nouvelles institutions issues de l’Union sacrée.

Ces femmes disent avoir suivi avec attention le discours de chef de l’État du 6 décembre 2020. Une adresse qui portait sur les enjeux politiques du pays après la consultation nationale.

En effet, elles saluent les grandes résolutions du président de la République sur les préoccupations des femmes. Il s’agit de la promotion et la nécessité de représentativité des femmes aux postes de prise de décision. Ce, conformément à l’article 14 de la constitution de la République Démocratique du Congo. D’où, la nécessité de réaliser cette promesse. 

Selon Solange Lwashiga,  porte-parole de ce mouvement, cela émane des différents plaidoyers et mémorandum qui lui ont été adressés antérieurement. Car, la femme possède de l’expertise pouvant contribuer au développement du pays, une fois nommée au poste de responsabilité.  

Cependant ces femmes ont exprimé un regret suite à la d’échéance de Jeanine Mabunda, à la tête  de l’Assemblée nationale.  Car, sa présence à ce poste a fait que RDC reçoive un prix pour prêcher d’exemple de parité au niveau mondial.

Toutefois, elles recommandent aux chefs de l’état de prendre en compte l’expertise des femmes engagées d’autant plus qu’elles sont fortes. Raison pour laquelle, il faut les impliquer d’avantage et veiller qu’à ce qu’elles occupent les postes dans le nouveau gouvernement attendu.

Louise Busane

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =