Sud-Kivu: Trois militaires tirent à bout portant sur leur commandant dans la plaine de la Ruzizi.

0
317
Photo archive/ globalinfo.net

La scène s’est déroulée dimanche 3 mai 2020 à Katogota, dans la plaine de la Ruzizi. Un officier des forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a été abattu par ses gardes du corps. Il était soupçonné d’avoir détourné leurs soldes du mois d’avril.

D’après la société civile locale, le Major Kalumuna a été abattu à son domicile pendant qu’il prenait de l’air.

Un membre de cette organisation témoigne :

« Le major Kalumuna du 341ème bataillon spécial basé à Luvungi a été abattu devant sa maison dans le quartier Majengo. Tout ceci est parti d’un malentendu entre lui et 3 militaires qui réclamaient leur solde. Ces militaires ont débarqué chez lui. Après une discussion, ils ont tiré à bout portant sur le major qui a rendu l’âme sur le champ».

Militaire ivre

Pour la société civile, ce major tué aurait détourné le solde du mois d’avril des trois militaires de sa compagnie.

Rachidy Kasangala, Administrateur du territoire d’Uvira estime qu’il s’agit d’un meurtre causé par un militaire ivre.

D’où, la nuit était agitée. Par crainte de représailles, le village de Katogota s‘est vidé de ses habitants. La plupart ont fui vers les localités voisines.

En effet, Katogota fait partie des cités en proie à l’insécurité dans la plaine de la Ruzizi. Il y a une forte concentration des militaires pour stopper les mouvements d’hommes armés provenant  du Rwanda et Burundi.

Route Bukavu-Uvira

Annonces d’enquêtes  

Le capitaine Dieudonné Kasereka, Porte-parole militaire des FARDC de l’opérationsokola 2 SudKivu a tout de suite fait un communiqué. Il indique que ce commandant compagnie a perdu la vie après avoir essuyé les balles de l’un de ses hommes.

“Le major Placide Kalimunda, commandant de compagnie a été assassiné par son élément militaire de 341ème bataillon. Ce militaire sollicitait une autorisation à son commandant pour se rendre à Uvira. Le commandant de compagnie a refusé car son motif n’était pas fondé. C’est ainsi que le militaire a tiré sur le major qui est décédé sur place”.

A en croire le porte-parole, le corps du major a été acheminé à Bukavu. Il annonce le début des enquêtes pour savoir les causes réelle de cet assassinat dont les présumés auteurs seraient en fuite.

Pascal Kamanzi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
14 × 2 =