Sud-Kivu : Suspension des élections du Conseil provincial de la jeunesse

0
66

Le conseil National de la Jeunesse en République Démocratique du Congo a instruit de la suspension de l’Assemblée extraordinaire élective du Conseil Provincial de la Jeunesse (CPJ) au Sud-Kivu. C’était, dans une correspondance adressée au chef de division en charge de la jeunesse de cette province de l’Est du pays.

Le caractère non inclusif de la tenue de cette assemblée justifie la réaction du secrétaire exécutif national de cette structure.

M. Gaudens Ilunga Wa Ilunga rappelle que le conseil national de la jeunesse était créé par la volonté étatique. Il reste apolitique avec comme missions, fédérer les Mouvements, associations, structures et ONG des jeunes. Aussi, sert-il d’interlocuteur entre le pouvoir public et ces structures de jeunes. 

Selon lui, la convocation de l’Assemblée extraordinaire élective est irrégulière. Car, sa convocation est de la compétence du Gouverneur de province et non du chef de division. Donc, cette assemblée est l’émanation des conseils de territoires, communaux, urbains et les structures à caractère provincial répertoriées préalablement.   

Suspension des élections

L’assemblée

Il regrette que le chef de division provinciale de la jeunesse se soit substitué à un bureau de dépôt des candidatures. Alors que son rôle consiste à l’accompagnement. Par contre, le dépôt des candidatures a précédé la fixation des critères d’éligibilité.   

Au vue de ces irrégularités, le conseil national de la jeunesse suspend la tenue des élections jusqu’à nouvel ordre. Ainsi, une commission ad hoc sera constituée pour imprimer un caractère de sérénité et d’impartialité pour organiser les élections apaisées.

Il faut signaler que cette décision intervient quelques heures après la déclaration de 64 organisations des jeunes. Ces derniers, ont demandé au Gouverneur de province de suspendre ce processus car étant jonché de plusieurs irrégularités. Il s’agit notamment de monnayage des candidatures ; la politisation et dénonciation de l’opacité du processus électoral visant à mettre sur pied le Conseil Provincial au Sud-Kivu.

Joseph Manegabe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 + 4 =