Sud-Kivu : les plus de 6 mille personnes souffrant du diabète ont des difficultés d’accéder aux soins

0
94
Equipe du dr Abel Ciza, Coordonnateur de la ligue de lutte contre le diabète au Sud-Kivu

Dr Abel Ciza, Coordonnateur de la ligue de lutte contre le diabète au Sud-Kivu déplore la négligence de cette maladie dans cette province. Alors que plus de 6 mille personnes souffrent de cette pathologie et ont des difficultés d’accéder aux soins.

 

Ce docteur l’a fait savoir à l’occasion de la journée mondiale du diabète célébrée le 14 novembre de chaque année. Selon lui, les autorités sanitaires ne s’intéressent pas des personnes porteuses de cette maladie.

Pour célébrer cette journée, il a sensibilisé quelques diabétiques. Objectif ? Renforcer leur capacité sur les mesures préventives contre cette maladie ainsi que les conséquences du diabète pour les personnes porteuses.

À l’en croire, les statistiques mondiales indiquent que plus de 30 millions de personnes perdent la vie à cause du diabète. Cependant, la RDC occupe la quatrième place en Afrique.

Par conséquent, Dr Abel Ciza lance un appel aux autorités  congolaises à tous les niveaux. Il s’agit pour eux de s’impliquer pour barrer la route à cette maladie.

Il leur recommande de mettre des moyens nécessaires pour soigner les différents cas des diabètes ; sur toute l’étendue du territoire national et au sud-Kivu en particulier.

Difficultés des diabétiques

Par ailleurs certaines personnes porteuses disent avoir des difficultés d’accéder aux soins de santé. Car  les médicaments qu’on utilise pour le diabète coute très cher. Par exemple, un flacon d’insuline coûte 20 Dollars américains. Alors qu’un diabétique est sensé utiliser quatre flacons par mois.  Ce qui n’est pas facile à trouver pour la plupart qui n’ont pas des moyens nécessaires pour avoir ce médicament.

Ainsi il lance un appel aux autorités du pays de prendre en considération ces difficultés que traversent les diabétiques.

Dr Abel Ciza condamne également certains malades qui ne veulent pas se faire dépister. Parce que, dit-il, ils considèrent cette maladie comme une honteuse.

En somme, il invite les uns et les autres à se faire dépister régulièrement ; pour dire non à cette maladie qui cause beaucoup de pertes en vies humaines.

Il faut souligner que cette année la journée mondiale de lutte contre le diabète était célébrée sous le thème : « accès aux soins de soins de diabète ».

John Zihindula

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
2 + 5 =