Sud-Kivu : le Gouverneur Théo Ngwabije partira ou partira pas ?

0
152
Théo Ngwabije (Ph tiers)

Le Gouverneur Théo Ngwabije est de nouveau sur une chaise éjectable, à travers un motion de censure déposée contre lui. Partira ou partira pas ? Telle est la question qui taraude les esprits des observateurs avertis, vendredi 26 novembre 2021, à la suite de cette actualité.

 

Douze députés provinciaux ont déposé une motion de censure contre Théo Ngwabije, Gouverneur du Sud-Kivu. Il s’agit d’une initiative d’Augustin Bulimuntu, élu de Shabunda qui l’accuse de mauvaise gestion de la province.

Selon cet élu, c’est depuis longtemps qu’on décriait la megestion en province ; et toute la population disait qu’elle est mal gérée. C’est pourquoi une douzaine de députés se sont mis ensemble pour déposer une motion de censure.

Il faut souligner que cette motion arrive après deux motions de défiance et plusieurs interpellations contre le gouverneur.

L’opinion se souviendra que ce n’est pas une première. D’autant plus que le Député Georges Musongela a tenté également une aventure contre le Gouverneur en mai dernier. En cette période, ce sont les mêmes charges qui étaient retenues contre lui. Par exemple, la mauvaise gestion des deniers publics, le détournement de l’aide du Gouvernement central aux sinistré de Nyamugo à Bukavu et de Kasika dans le territoire de Mwenga. De plus, cet élu lui reprochait de ne pas agir face à l’insécurité.

Théo Ngwabije, qu’est ce qui a changé ?

Le cabinet du Gouverneur ne veut pas encore commenter cette actualité disant qu’il n’est pas encore saisit officiellement.

Cependant, il y a lieu de se demander ce qui a changé de toutes les accusations portées contre Théo Ngwabije. Est-ce que le bloc qui l’accuse cette fois-ci a suffisamment la force de le booster hors de ce siège ? Son parti, l’AFDC de Bahati Lukwebo, Président du Sénat, va-t-il le laisser tomber?

Pour la dernière motion, certaines indiscrétion ont parlé de corruption qui a prévalue pour sauver le numéro un de province. Qu’en sera-t-il cette fois-ci ? surtout que 2022 est une année électorale. Si l’AFDC perd le Sud-Kivu, peut-il le récupérer ? partira ou partira pas ? l’avenir nous en dira un peu plus. Ce qui est sûr, la fin de l’année 2021 s’annonce agitée au Sud-Kivu.

Judith Asina

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 × 2 =