Sud-Kivu: lancement de la campagne de 16 jours d’activisme à Bukavu

0
594
Christelle Nak., membre du collège des étudiants de l'UEA

La campagne de 16 jours d’activisme a débuté mercredi 25 Novembre 2020. A Bukavu, Chef-lieu du Sud-Kivu, le Ministère de la santé, genre famille et enfant a lancé officiellement ces cérémonies. 

A cette occasion Jacqueline Ngengele, Chef de division genre famille et enfants a précisé que la situation est précaire. Car, les cas de viols  sont encore enregistrés dans la ville, tout comme dans différents territoires de la province. D’où, la nécessité d’une implication et appropriation de chacun, pour combattre les violences faites aux femmes sous toutes ses formes.

Ainsi, elle a annoncé une série d’activités qui seront organisées dans la ville durant cette période de campagne.

Appel des organisations des femmes 

Il faut souligner que les organisations œuvrant dans la promotion et défense des droits des femmes étaient également présentes. Elles dénoncent les coutumes rétrogrades et le non-respect de textes qui constituent un grand obstacle ; et frein de l’émergence de la femme au Sud-Kivu.

Pour elles, sensibiliser davantage les femmes sur ce qui est de leurs droits et leurs devoirs est un atout. Car, cela  va faciliter à   revendiquer leurs droits très souvent bafoués.

Campagne Promouvoir les femmes 

Le Dr Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018. Champion de la promotion de la femme
Le Dr Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018. Champion de la promotion de la femme

Toutefois, ces organisations reconnaissent certaines avancées. Il s’agit entre autres de protocole de Maputo ; la résolution 1325 ; certains articles de la constitution qui promeuvent les femmes  mais dont l’application n’est pas encore effective. 

Ces femmes citent l’article 14 de la constitution qui reconnaît la parité et égalité des chances entre l’homme et femme ; et la possibilité d’accéder aux postes de pouvoir de la même manière. Cependant, jusqu’à présent, seulement 2 femmes sur dix hommes sont visibles dans le gouvernement provincial.

De ce fait, la volonté de promouvoir les femmes par les autorités est d’une grande capitale.

Il faut noter que cette activité a connu la participation de plusieurs personnalités. Il y a lieu de citer particulièrement le ministre provincial de l’agriculture pêche et élevage représentant du Gouverneur ; les membres des bureaux étatiques ; les organisations qui travaille pour la défense des droits des femmes et enfants. Parmi ces dernières figurent Karibu jeunesse nouvelle (KJN), l’Association des femmes des médias (AFEM).

Louise Busane

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
38 ⁄ 19 =