Sud-Kivu: La société civile envisage des actions contre la hausse de prix d’appel téléphonique

0
277
Madame Marie Migani, Présidente a.i de cette structure citoyenne lisant la déclaration

Si la monnaie congolaise ne stabilise pas, le bureau de coordination de la société civile envisage de mener des actions de grande envergure. Ce en collaboration avec les mouvements citoyens, et d’autres membres composants la société civile du Sud-Kivu.

La décision était prise, ce lundi 12 mai 2020 à l’issue d’une réunion d’urgence tenue au bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu.

Madame Marie Migani, Présidente a.i de cette structure citoyenne a lu la déclaration à ce sujet. Elle précise que le gouvernement doit donner des explications claires sur le prix exorbitant de communication. Elle n’a pas ignoré la défectuosité des services de télécoms et de transport en commun. Les professionnels qui usent de ces services enregistrent non seulement d’important manque à gagner dans les affaires; mais aussi ne communiquent pas facilement.

« L’abonné a souvent difficile à atteindre un correspondant dont le téléphone est pourtant opérationnel ».

Des messages tels que l’appareil de votre correspondant est soit éteint soit hors du périmètre cellulaire ; ou, le numéro est inaccessible pour le moment, se répètent.

Dorénavant, 50 mégas d’internet qui valaient 500 Fc équivalent à 800 Fc. 50 unités de communication qui coutait de 800 Fc s’achètent actuellement à 1.000 Fc soit une hausse variant de 50% à 100%. Ce, alors que le prix du baril de pétrole a baissé à cause du Covid-19.

Ces organisations fustigent le comportement des opérateurs économiques nationaux. Elles estiment que la population reste exploitée à outrance.

Joseph Manegabe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
14 ⁄ 7 =