Sud-Kivu : La journée de l’enseignement célébrée dans la méditation

0
80
Photo archive mediacongo.net

Les enseignants de la RDC célèbrent  la journée nationale de l’enseignement, le 30 avril de chaque année. En cette période du Covid-19, ils l’ont commémoré dans la méditation sur toute l’étendue du territoire national.

Cependant, ils se disent mécontent du traitement subi de la part du Gouvernement. Certains dénoncent lemagouilles sur la gestion du budget alloué à l’enseignement équivalent à plus d’un milliard de Dollars américains.

Les enseignants regrettent que le Gouvernement n’ait pas su améliorer leurs conditions de vie depuis le 2 septembre 2019. Cela, suivant multiples promesses. Un enseignant se déchaine :

« Nous passons cette fête dans la misère, sous le stress du covid-19. Il y a également le stress de la vie. Comment comprendre qu’un enseignant fête dans ce genre des conditions que nous impose le gouvernement congolais? Alors qu’il reçoit difficilement 100$, qui, en Francs congolais, n’équivaut plus, avec le taux de change actuel ?’’

Un autre du réseau Catholique du Sud-Kivu indique que malgré cette pandémie,l’enseignant reste  toujours oublié. Il s’exclame :

Depuis longtemps, nous avions pensé avoir fait un bon choix mais hélas !’’

Qu’est-ce qui serait à la base de non  payement des Nouvelles Unités?

A cette question, chacun spécule. Certaines disent que l’argent qui devrait être payé aux Nouvelles Unités (NU) a été affecté pour l’éradication du covid-19D’autres rejettent ces propos. Ils estiment que l’argent était déjà décaissé par le Gouvernement Central.

Apparemment, la justice a un long parcours en RDC.

Joseph Manegabe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
22 − 19 =