Sud-Kivu: La communauté de Bijombo exige le respect de l’ordre coutumier

0
130
Bijombo (Ph tiers)

La tension est montée d’un cran à Uvira, un territoire de la province du Sud-Kivu, la semaine en cours. Alors que des organisations appellent à l’apaisement, la communauté de Bijombo exige le respect de l’ordre coutumier.

 

Cette communauté s’est exprimé dans une déclaration de Kolo Lenge, Grand Chef coutumier et Chef de la chefferie de Bavira.

Pour lui, feu Obed Sebanera n’a jamais acquis le statut de chef coutumier conformément à la coutume Vira ; comme prévoit la législation congolaise. D’où, le qualifier de Mwami, comme cela s’est fait pendant ses funérailles est une usurpation de pouvoir.

Par conséquent, il relève la différence entre le pouvoir coutumier et pouvoir administratif. L’autorité coutumière comporte deux casquettes : il est autorité coutumière et administrative de l’entité qu’il gère. En l’espèce, feu Sebenera était nommé Chef de groupement intérimaire de Bijombo et exerçait le pouvoir administratif et non coutumier. D’ailleurs, il n’est pas la seule personne qui a assumé l’intérim dans la même entité et dans les mêmes conditions.

De plus, la coutume constitutionnelle ou administrative confie le pouvoir coutumier aux seuls membres de la dynastie régnante. D’où, ils sont intronisés et leur succession obéit au principe de l’hérédité.

‘’En ce qui nous concerne, le clan régnant ici est celui des Benelenge’’, dit le grand Chef.

Et d’ajouter :

‘’C’est peut-être cette confusion due à la paronymie qui amène les Banyeruanda, autonommés Banyamulenge ; de croire qu’ils sont devenus aussi membres du clan régnant des Bavira ; pour prétendre exercer le pouvoir coutumier au même titre que les autochtones’’.

Le Grand Chef de Bijombo lance des appels  

Pour en découdre, le Grand Chef de Bijombo fait interpelle le Président de la République ; Chef du Gouvernement ; et surtout les parlementaires tant nationaux qu’internationaux. Il leur demande de se saisir de ce dossier, qui, dit-il, est de nature à semer le chaos. Cela, en faisant subir au Ministre Gisaro, la rigueur de la loi aussi bien sur le plan politique que judiciaire.

Aussi, en appelle-t-il à la mobilisation de tous les Banembuga Bavira, et de toute la communauté congolaise. Objectif ? faire échec aux manœuvres politiciennes auxquels se livrent notamment le Ministre des infrastructures.

Le Grand Chef de Bijombo accuse

Le grand Chef de Bijombo accuse le Ministre des infrastructures d’avoir tenu des propos visant à désobéir aux lois de la République ; et à porter atteinte à l’intégrité national conformément aux articles 135 bis et 195 du code pénal congolais, livre II. C’était lors des obsèques du feu Obed Sebenera, le 30 août 2021 à Bukavu.

Selon lui, Sebenera n’a jamais acquis le statut de Chef coutumier conformément à la coutume Vira, comme prévoit la Constitution. Il s’agit entre autres de : l’article 207 et des lois n°08/016 du 7 octobre 2008 portant composition et fonctionnement des entités territoriales décentralisées.

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
6 − 6 =