Sud-Kivu: Des organisations alertent sur la prise en charge des personnes de troisième âge

0
303
Personne de troisième âge

La Synergie de plates-formes des organisations de protection sociale alerte le gouvernement congolais depuis Bukavu au Sud-Kivu. Ce, à l’occasion de la journée mondiale des personnes de troisième âge célébrée le 30 septembre de chaque année.

La synergie a rendu publique cette alerte dans une correspondance signée, Freddy Bonane, Président de cette structure.

En effet, les personnes de troisième âge traversent une situation difficile dans la ville de Bukavu au Sud-Kivu.

Généralement, elles n’accèdent pas au minimum vitale comme l’accès aux soins, à la nourriture et à un habitat décent.

Ainsi, Freddy Bonane plaide auprès du gouvernement congolais afin de les prendre en charge. Aussi, le Gouvernement devrait-il matérialiser l’édit provincial portant protection des personnes de troisième âge. Il déclare :

« L’humanité célèbre le trentième anniversaire de la journée mondiale des personnes de troisième âge. La situation est alarmante en RDC vu leur niveau de vulnérabilité. Il n’y pas de prise en charge ni au niveau national, ni au niveau provincial ».

La société civile déplore la situation des vieux qui ont travaillé pour la République mais n’étant pas encore mis en retraite.

Pour ces organisations, les vieux sont maltraités au vu et au su de tout le monde. Et les auteurs de ce crime ne sont pas poursuivis.

Cap sur la journée de troisième âge

Personnes de troisième âge rdc
Personnes de troisième âge rdc

Il faut souligner que l’assemblée générale des nations unies a créé la journée mondiale des personnes de troisième âge. C’était dans sa résolution 45/106 du 14 décembre 1990. Cependant, cette journée est célébrée le 1er octobre de chaque année.

Le thème retenu pour cette année, porte sur la façon dont les pandémies changent notre façon d’aborder l’âge et le vieillissement. Il s’agit de rappeler au public que les personnes âgées sont plus exposées au risque de la maladie à coronavirus. De plus, ils développement le risque de décéder des suites de cette maladie.

En Afrique Sub-saharienne, plus de 17.000 personnes âgées de 60 ans et plus ont perdu la vie à cause de la Covid-19.

Ce qui représente plus de 50 % des décès liés à cette maladie en Afrique sub-saharienne.

Joseph Manegabe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
14 + 25 =