Riposte au Covid-19: Noël Tshiani propose la suspension du remboursement des dettes extérieures

0
126

Ce candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2018 pense que la priorité en RDC serait de sauver des vies. Il demande au Gouvernement de suspendre le remboursement des dettes contractées auprès des partenaires bilatéraux et multilatéraux.

Réagissant sur une Télévision de Kinshasa, Noël Tshiani estime que le budget est limité et la dette extérieure extrêmement élevé. Contrer la propagation du Coronavirus nécessite un choix judicieux entre continuer à rembourser la dette et utiliser les ressources. Question de savoir s’il faut satisfaire les créanciers bilatéraux et multilatéraux ou bien sauver les vies humaines. Ce, en attendant que les meilleurs jours n’arrivent pour trouver une solution aux dettes qui ne seront pas remboursées. Il déclare :

«Je pense que la priorité de nous en tant que pays doit être de sauver les vies des congolais’’.

Il sait que la RDC a des engagements vis-à-vis des créanciers tant bilatéraux que multilatéraux. Légalement, le pays a le devoir de les honorer, mais à l’impossible nul n’est tenu. Mais la pandémie qui frappe le monde aujourd’hui n’était pas prévue au moment où ces dettes étaient contractées. Aujourd’hui, toutes les économies du monde sont en train de trouver des moyens pour contrer la propagation du Covid-19.

Ce qui suppose qu’il faut suspendre par exemple les projets en cours. Il martèle :

«Ces institutions doivent faire le choix entre des vies ou marcher sur des cadavres en suçant largent du pays’’.

Il croit que si ces structures sont préoccupées par le bien-être des congolais, elles doivent prioriser aujourd’hui les vies humaines.

Le pays est très touché par la Maladie à Covid-19.

Au 1er avril 2020, l’INRB a testé plus de cent testés positifs avec une dizaine de morts. Pour Noël Tshiani, le pays peut se tirer d’affaire s’il se prépare sérieusement à empêcher la propagation de la maladie. Il attire l’attention de ceux qui pensent que le Coronavirus n’existe pas en disant :

‘’La maladie existe. Le virus est réel, et dangereux. Nous devons tout faire pour éviter qu’il puisse se propager d’avantage’’.

Imani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 + 26 =