RDC: Quand la deuxième personnalité du pays manque du respect à la femme !

0
2926
Thambwe Mwamba / la sénatrice Bijoux Goya

Le scandale est signé, Thambwe Mwamba, Président de la chambre haute du parlement, en République Démocratique du Congo. Personne ne pouvait s’imaginer que c’est de cette haute chambre que sortirait une bassesse d’esprit.

Le déclic ? La sénatrice Bijoux Goya qui a envoyé un courrier au président du Sénat. Une lettre de deux pages dans laquelle elle constatait les travaux de rénovation de la salle de congrès. Cela, sous les ordres de Thambwe Mwamba.

L’élue en profitait pour s’interroger sur la procédure suivie par le président du Sénat pour faire exécuter ces travaux. Il n’était pas question pour elle que ses travaux aient pu être effectués sans appel d’offres. Elle demandait au président du Sénat de présenter tous les documents officiels relatifs à ces travaux.

Thambwe Mwamba se déchaine

Au grand étonnement du public, le Président du Sénat ne s’est pas prononcé sur le fond de la question. Jeudi 30 avril, il s’est déchainé sur la sénatrice quand celle-ci briguait le poste de questeur du Sénat.

Pour lui, la dame était passée plusieurs fois dans ses bureaux du sénat et ses d’avocat durant la précampage. Objectif ? Se voir attribuer le poste de questeur. Il dit avoir reçu plusieurs invitations de la sénatrice pour aller prendre une coupe de champagne chez elle. 

Vous vouliez mon appui pour devenir questeur du sénat. Vous m‘avez dit que nous allons nous faire du fric si vous êtes élue questeur. Je vous ai répondu que je suis venu au Sénat pour y laisser mon emprunte et non pour faire du fric.  J’en avais pour vivre décemment et faire vivre ma famille’’.

Pour lui, les autorités du FCC ont rejeté cette candidature. Car, elles ont considéré que la dame n’avait pas la compétence nécessaire pour cette fonction. En plus, il lui manque la moralité qu’il faut pour cette fonction.

Présente dans la salle, la sénatrice Bijoux Goya a déclaré que M. Thambwe ne mérite pas d’être le président du Sénat.

Inadmissible, le comportement du Président du sénat 

Cette scène n’a pas laissé indifférente la population qui passe difficilement cette période de la pandémie du Covid-19. 

Certains estiment que Thambwe Mwamba devrait démissionner, conformément à l’article 90 du règlement intérieur du sénat. Car, il est inadmissible et inacceptable d’humilier une congolaise de cette manière. Ils disent soutenir sa destitution.

D’autres rappellent que le sénat congolais est le fruit de la tricherie et la corruption.  Thambwe Mwamba est un criminel rebelle, devenu deuxième personnalité de l’Etat. Il se permet d’insulter la femme congolaise en lui traitant publiquement de prostituée. Ce qui est inadmissible. 

Imani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 − 17 =