RDC : présentation d’un guide de vulgarisation sur l’importance de la Cour des comptes dans la lutte contre la corruption

0
106
Importance de la Cour des comptes dans la lutte contre la corruption

Un guide de vulgarisation sur l’importance de la Cour des comptes dans la lutte contre la corruption est fin prêt. C’est l’œuvre de la Campagne le Congo n’est pas à vendre (CNPAV) à l’attention des animateurs qui seront lancés dans différents sites.

En effet, ce guide a été présenté vendredi 13 octobre 2020 à Kinshasa, en RDC. C’était au cours d’une séance d’échange avec des journalistes, des mouvements citoyens et des animateurs de ses organisations membres.

Pablo Muke Coordonnateur de l’OCDIC a signalé que ce guide est un outil de référence que différents animateurs vont utiliser. Objectif ? Faciliter la vulgarisation sur l’importance de la Cour des comptes dans la lutte contre la corruption. Un document qui renferme des éléments-clé et informations sur la Cour des comptes. Il s’agit d’informations dont la population a besoin de connaitre en termes de la mission ; le rôle et le fonctionnement de la Cour des comptes dans sa mission régalienne.

Plus précisément, cette campagne a été lancée le 9 décembre 2019 et continue jusqu’à présent. C’était, avec comme thématique la lutte contre la corruption. Selon Pablo Muke, tant que cette lutte ne prendra pas fin, CNPAV va s’y mettre par devoir citoyen.

Ainsi, la coalition est disposée à mobiliser la population pour qu’elle parvienne à faire pression aux tenants du pouvoir. « C’est une action continue pour la société civile », renseigne-t-il.

Vivement l’appui de la population pour la vulgarisation

Séance d’échange avec des journalistes, des mouvements citoyens et des animateurs de ses organisations membres

Prof Muteba, PCA de l’Observatoire de la dépense publique (ODEP) a martelé sur l’importance de mobiliser la population. Pour lui, la séance était destinée essentiellement aux sensibilisateurs. D’autant plus qu’il faudra désormais aller vers le public pour populariser la Cour des comptes et son rôle.

« Il faut que l’appui massif de la population soit possible. Mais, vous n’allez pas convaincre quelqu’un de venir marcher pour la Cour des comptes sans qu’il comprenne son rôle. C’est pourquoi, nous sommes en train de former ceux qui vont parler avec eux le langage de tout le jour ».

L’idée est de permettre à la population de se battre pour la réhabilitation de la Cour des comptes. Car, sans la Cour des comptes, les criminels en col blanc ne seront pas contrôler. Et, ils vont continuer à se la couler douce.

Comment réhabiliter la Cour des comptes ?

A la question de connaitre les priorités pour réhabiliter la cour des comptes, Prof Florimond Muteba répond :

« La première de chose est de commencer à mettre en œuvre de loi organique de novembre 2018. Il est question de nommer les animateurs de la Cour des comptes ; notamment le Premier président, le Président et les avocats généraux, les procureurs ».

En outre, il recommande au Président de la République de prendre le serment des magistrats.  Etant donné que les magistrats sont correctement payés mais, ne travaillent pas.

A l’en croire, réhabiliter la Cour des comptes, c’est respecter la Constitution qui l’a instauré. C’est comme lorsque l’Etat se déploie dans la mise en œuvre de la décentralisation ou les élections. En somme, l’Autorité doit assumer sa responsabilité au lieu de l’éviter.

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
17 × 27 =