RDC/Lualaba: suspension provisoire de démolition des villages autour du barrage hydroélectrique de Busanga

0
170

Le Ministère provincial de l’intérieur du Lualaba a suspendu provisoirement la démolition des villages; autour du barrage hydroélectrique de Busanga. Onze organisations citoyennes encouragent cette décision; qui intervient à la suite de leur lettre ouverte adressée à l’Autorité compétente.

En effet, une réunion tripartite entre le Ministère provincial de l’intérieur du Lualaba; l’entreprise Sicohydro et la société civile, mercredi 29 juillet 2020 à Kolwezi Chef-lieu du Lualaba. Réunies autour de « Mwangaza» et la « LINAPEDHO », ces organisations saluent cette ouverture pour le dialogue entre parties prenantes. Ce qui a permis notamment d’obtenir la suspension provisoire de démolition des maisons autour du barrage hydroélectrique de Busanga. Il s’agit de villages Kamalenge, 48 heures, Monga Luboza et Wafinya.

Malgré ce dialogue, il n y a pas encore de solution satisfaisante pour l’impact que cause ce projet aux communautés. Ces organisations souhaitent rencontrer le Ministre la semaine prochaine avec une feuille de route des dites communautés. Objectif ? Se mettre d’accord sur les conditions de sortie de crise.

Par ailleurs, un délai supplémentaire d’une semaine leur est accordé pour vider les litiges relatifs au processus de délocalisation. Pour ces organisations, il est nécessaire que la société Sicohydro et l’Etat Congolais vident préalablement les diverses réclamations. Allusions faite aux réclamations des cultivateurs et propriétaires des maisons concernées. Et ce, avant tout initiative allant dans le sens d’expulser les communautés impactées.

Contre la démolition

Selon ces organisations, le gouvernement provincial du Lualaba a le devoir de protéger et de défendre les investissements privés ; mais surtout, les droits des populations congolaises. Par exemple, la Constitution du 18 février 2006 stipule dans son article 34: « la propriété privée est sacrée. L’Etat garantit le droit à la propriété individuelle ou collective, acquis conformément à la loi ou à la coutume. Il encourage et veille à la sécurité des investissements privés, nationaux et étranger. Nul ne peut être privé de sa propriété ; que pour cause d’utilité publique et moyennant une juste et préalable indemnité octroyée dans les conditions fixées par la loi. Nul ne peut être saisi en ses biens qu’en vertu d’une décision prise par une autorité judiciaire compétente ».

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
46 ⁄ 23 =