RDC: Les agents de la fonction publique dénoncent la retenue de l’IPR malgré les mesures de Tshisekedi

0
532
Bâtiment de la fonction publique à Kinshasa

Jean-Baptiste Ndefu, Président national du Syndicat des Professionnels de l’Administration Publique (SYPRAP) l’a dit à votre site d’information. Au nom des agents de la fonction publique, il promet des actions d’envergure, si l’IPR du mois d’avril retenu n’est pas restitué.

Les agents du Ministère de la fonction publique se disent surpris de la retenue de cet Impôt Professionnel sur le Revenu (IPR).

« Stigmatisation, ou acharnement sur ce seul Ministère, à la suite de la mise en place de la Ministre? Est-ce que les agents doivent payer les pots cassés de cette décision de la Ministre ? »

Autant de questions qui taraudent l’esprit de ces agents, en colère, après avoir reçu le salaire du mois d’avril.

Pour Jean-Baptiste Ndefu, il s’agit d’une insubordination aux mesures du Gouvernement. Un acte considéré comme viole de l’article 64 du statut des agents de carrière des services publics et de l’Etat. Il dénonce :

« Il y a des mesures du gouvernement décidées par le Chef de l’Etat dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Covid-19. Ce qui interdisait la retenue de l’IPR pendant trois mois.  Etrange, qu’il n’y ait qu’à la fonction publique où on a retenu l’IPR; alors qu’on l’a exécuté sur l’ensemble des Ministères. Les agents du Ministère de la Fonction publique sont dans tous leurs états. Ils n’arrivent pas à expliquer cela » .

Il accuse le Ministère du Budget comme étant à la base du blocage de leur IPR.  Car, il y a une chaine de contrôle qui se fait pour aboutir à la paie. Selon lui, tout est fait à dessein.

« C’est fait à dessein. Tout le monde est complice ».

Cependant, il menace des actions d’envergures si la situation n’est pas réglée dans le plus bref délai. Les agents de la fonction publique, vont se prendre en charge en descendant dans la rue, réclamer leur argent. L’idée est d’assiéger la Primature, malgré les mesures de confinement et les barrières placées pour atteindre la commune de la Gombe.

A l’en croire, rien ne va les empêcher de recouvrer leurs droits, si aucune disposition n’est prise pour l’entièreté de leurs salaires.

Imani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 − 22 =