RDC : Le Premier Ministre tâte les problèmes d’infrastructures routières à Beni, Bunia et Oïcha

0
179
le Premier ministre Sama Lukonde (Ph tiers)

Le Premier Ministre Sama Lukonde a constaté les problèmes d’infrastructures à l’issue de sa mission à Beni, Oïcha et Bunia. Il l’a fait savoir à la presse, à son retour à Kinshasa, mardi 24 août 2021.

 

Sama Lukonde est rentré à Kinshasa, après une mission sécuritaire et humanitaire effectuée tour à tour à Bunia dans l’Ituri ; et à Beni, dans le Nord-Kivu.

Par conséquent, il s’est rendu compte de problèmes d’infrastructures routières parce que c’est sécuritaire. Il indique qu’il y a des destructions lors des combats, des écoles et des centres de santé. Ce qui réduit l’accès à la santé et à l’enseignement. Des secteurs qui font partie  des priorités du Gouvernement.

Il signale avoir demandé que la réhabilitation se fasse rapidement. Pour le reste, dit Sama Lukonde, ça a été des visites très instructives. Parce qu’il a appris de toutes ces populations avec lesquelles les échanges se sont déroulés.

‘’Autant nous irons dans les autres provinces parce qu’il y a des problèmes aussi ailleurs ; autant nous espérons revenir ici dans cette opération que nous avons décidée de mener jusqu’au bout’’.
Il faut souligner des dons en vivres et non vivres étaient distribués aux militaires et civiles victimes des actes d’atrocité à Beni.

Le Premier Ministre reste focalisé sur trois choses

Pour le Premier Ministre, il y a certes beaucoup de problèmes mais, il s’est focalisé sur le leitmotiv du Gouvernement à savoir : le combat, l’opérationnel, la sensibilisation de la population quant à l’action que nous menons pour éradiquer ce phénomène de terrorisme.

Au finish, il comprend qu’il y a des rendus et que le programme DDRC-S doit vite se mettre en place. Objectif ? Prendre en charge toutes ces personnes qui acceptent de déposer les armes.

Toutefois, il reconnait qu’il y a des avancées sur terrain mais qui nécessitent d’être maintenues. D’autant plus qu’il est une chose que de récupérer certaines localités, mais il est une autre de les garder.

Judith Asina

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 × 13 =