RDC : le CCNSC s’inquiète de la situation politico-sociale du pays

0
29
Cadre de concertation nationale de la société civile (CCNSC)

Les rideaux de l’Assemblée Générale Extraordinaire du Cadre de Concertation National de la Société Civile (CCNSC) sont tombés le 10 juillet 2021. Au finish, les OSC s’inquiètent  et interpellent les Autorités compétentes sur la situation sociale en RDC.

 

En effet, le CCNSC s’inquiète et interpellent les Autorités compétentes sur la situation politico-sociale du pays.

Il s’agit notamment de l’accès à l’eau ; l’électricité ; logement et  travail décent ; aux soins de santé ; et à une alimentation de qualité et à plusieurs services sociaux de base. Des sujets qui demeurent très faible et préoccupante.

Aussi, se préoccupe-il des tensions persistantes entre les gouvernements Provinciaux et les Assemblées provinciales. Ce qui ne permettent pas la production des édits ; ne favorisent pas la mise en œuvre des programmes de développement des provinces et dissuadent les investisseurs potentiels.

Ces organisations ont également examiné la loi sur la CENI qu’a promulguée le Président de la République.  Pour elles,  ladite loi ouvre la voie à la relance du processus électoral. Cependant, plusieurs observateurs se disent angoissés sur la réelle indépendance politique de la centrale électorale.

Covid-19, sécurité, conditions sociales des travailleurs…

Un Programme multisectoriel d’urgence d’atténuation des impacts du Covid-19 a été lancé avec pompe le 18 juin 2020. Pourtant, il n’est toujours pas mis en œuvre alors que cette pandémie s’aggrave. D’où, il est interpelant que dans plusieurs provinces, il n’existe pas encore des centres de dépistage du Covid-19.

De plus, les conditions sociales de travailleurs poussent à des grèves à répétition dans l’administration publique et les institutions de santé. Pour cause ? La non application des mesures du Conseil National du Travail relatives aux salaires et autres avantages sociaux.

Les OSC constatent que malgré l’état de siège, les tueries continuent à l’Est du pays. Ce qui poussant des familles à fuir jour et nuit leurs milieux de vie et à vivre dans l’abandon.

Par ailleurs, c’est l’inquiétude quant au dépôt au Parlement, du Projet de loi sur la nationalité, dite : loi sur la congolité ». D’où, la question sur l’opportunité de cette initiative en ce moment précis ; dans un pays post-conflit qui demeure fragile sur le politique, sociale et sécuritaire.

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
4 × 26 =