RDC : « L’application JTI » présentée aux médias de Bukavu

0
157
Photo de famille prise a l'issue de l'atelier de présentation de l'outil JTI (Ph tiers)

Au Sud-kivu, les médias de Bukavu se sont imprégnés de l’application journalism Trust initiative (JTI), mardi 14 juin 2022. C’était au cours d’un atelier de présentation de cet outil à l’INPP/Bukavu.  

 

Une quarantaine de patrons de presse étaient présents à cet atelier.

Marc Aboflan, responsable pour l’Afrique de JTI en Afrique était le principal facilitateur du jour. A l’en croire, c’est depuis des années que Reporter sans frontière (RSF) a lancé cette plateforme.  Il s’agit d’une initiative pour redonner confiance au journalisme ou rendre au journalisme sa valeur et sa lettre de noblesse. Il déclare :

‘’Nous avons estimé qu’il est important de venir rencontrer les responsables des médias du Congo. C’était d’abord à Kinshasa et aujourd’hui Bukavu’’.

Selon lui, l’idée vraiment était de discuter avec ces responsables autour de l’outil ; et voir comment ils peuvent l’utiliser pour améliorer leur pratique du journalisme au quotidien. Aussi, est-il question de donner de la crédibilité au travail que fait la presse.

En effet, JTI a deux grands principes. Premièrement, la transparence des médias par rapport au public. En deuxième lieu, il y a la responsabilité (le professionnalisme). Pour ce responsable de JTI, un média crédible doit travailler sur son professionnalisme pour sa crédibilité. Parce qu’un média qui effectue son travail dans le respect des règles d’éthique et de déontologie n’a rien à cacher.

Car, dit-il, l’intérêt pour un média c’est d’abord d’améliorer ses processus éditoriaux ; par rapport aux règles reconnues sur le plan international.  Le média devrait également faire preuve de transparence vis-à-vis de son public ; mais aussi donner la valeur au journalisme. Il est question de montrer qu’on peut faire confiance au type de journalisme que ce média pratique.

Il faut signaler que c’est Reporter sans frontière qui a organisé cet atelier en collaboration avec l’organisation Journaliste pour les droits humains (JDH).

Judith Asina  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =