RDC: « L’accord du 23 mars n’a jamais été respecté »

0
255

C’est le constat de Didier Bitaki, expert en droit international humanitaire et spécialiste en désarmement. 11 ans après sa signature le 23 mars 2011, il déclare que le Gouvernement de Kinshasa a mal exécuté l’accord.

Didier Bitaki rappelle que cet accord n’a pas été signé par la volonté des acteurs en présence. C’était grâce à la médiation de L’Union Africaine (UA) et des Nations Unies (NU). Des institutions, qui, selon lui, avaient tous les deux des agendas divergents. Il renseigne : ‘’c’est bien pourquoi il y a eu M23’’. Il ajoute : ‘’l’accord n’a jamais été respecté’’.

Pour lui, l‘intégration militaire n’a bénéficié qu’aux seuls officiers du Congrès National pour la Défense du Peuple (CNDP). Cela, à la demande du Rwanda. Tous les autres groupes étaient laissés pour compte. Ce qui fait qu’aujourd’hui il y ait persistance de Groupes armés à l’Est du pays.

Au sein de l’administration publique, Il prétend que les cadres politiques qui devaient y être intégrés ne l’ont jamais été.

Il faut rappeler qu’un accord de paix était signé entre le gouvernement congolais et leCNDP à Goma, au Nord-Kivu.

Imani  

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
29 − 25 =