RDC: la taxe sur la possession de téléphone énerve !

0
519
Image?actualite.cd

Sur la toile, des congolais sont hostiles à l’instauration de la taxe sur la possession de téléphone. Enervés,  ils considèrent cette charge d’escroquerie institutionnalisée.

C’est un rejet en bloc de la décision du Ministre des Postes Télécommunication et Nouvelles Technologie de l’Information et de la Communication (PT&NTIC). Pour les congolais, la taxe sur la possession de téléphone est inopportune et vise à appauvrir davantage la population.

Raison pour laquelle, ils désapprouvent cette taxe, considérée d’une nouvelle formule d’escroquerie organisée et institutionnalisée.

Quelques réactions

« Je n’ai pas envie de payer cette taxe! Je n’ai pas d’argent à leur donner. Les congolais n’ont rien demandé. Particulièrement moi », s’exclame Arsène.

Un autre internaute regrette :

« On a pensé à la pauvre veuve qui vit à 130km de Malembankulu et qui n’a qu’un Samsung E1207T. Appareil qu’elle a acheté après avoir économisé sur 7 récoltes de manioc ? Qui pour le charger, elle doit faire 60Km à la ronde? Et elle ne reçoit que 3 appels par mois ? »

Mutengela lâche :

« Vraiment ! Mr Kibassa, si le vol de téléphone doit être une priorité, alors vous manquez  à faire. Ce pays a besoin de plus que ça ! L’état de notre poste, est-il satisfaisant ? J’en doute ! Améliorez-nous cela, laissez ce registre téléphonique! »,.

Quid de la taxe ?

Réseau télécommunication en RDC
Réseau télécommunication en RDC

Augustin Kibassa, Ministre des PT&NTIC a décidé, vendredi 7 août, de mettre en place un système Registre Central d’Identification des Équipements (C.E.I.R). Il s’agit d’un système appelé Registre des Appareils Mobiles (RAM). Ladite décision qui prendra effet dès le 24 septembre 2020.

Des observateurs avertis estiment que ladite décision est une régression pour le secteur des télécommunications.

Par conséquent, la mise en place de cette nouvelle taxe ne fera que réduire le nombre d’utilisateurs des télécommunications.

Ainsi, les services des télécommunications coûteront de plus en plus cher et deviendront un luxe pour bon nombre de congolais.

Il faut noter que cette décision découle de l’arrêté ministériel du 10 juin 2020. Un arrêté consistant à la concrétisation du Décret n°20/005 du premier ministre du 09 mars 2020 modifiant et complétant le Décret du 20 février 2012. Ledit arrêté, vise à imposer une taxe allant de 1 à 7 Usd par an pour assurer l’enregistrement des téléphones mobiles.

En somme, l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPTC) va l’effectuer.

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
20 ⁄ 5 =