RDC: la Dypol réfléchit sur les 30 ans de la démocratie

0
240
Christian Moleka, Coordonnateur de la Dynamique des Politologue (Dypol)

La Dynamique des politolo­gues (Dypol) organise du mercredi 2 septembre au vendredi 4 septembre 2020, la qua­trième édition de « l’ate­lier science po ». Le thème choisi : « 24 avril 1990-24 avril 2020. 30 ans d’expé­rience démocratique en RDC quel bilan ».

L’objectif de ces ateliers est d’identifier partant des questionnements ; les succès et les résistances à la conso­lidation démocratique en RDC ; d’identifier et capi­taliser les erreurs du passé afin de mieux baliser le pré­sent et espérer d’un futur meilleur.

30 ans après, il était nécessaire de marquer un temps d’arrêt et de recréer le débat. Selon Christian Moleka, Coordonnateur de la Dypol, l’idée est de rechercher un nouvel esprit à la démocratisation congo­laise ; et améliorer les fonc­tionnements politiques de la société. Il déclare :

“Si nous voulons nous ap­proprier de notre démocra­tie, nous devons la connaitre. Sa genèse, ses difficultés, ses épreuves ainsi que ses perspectives. C’est pour­quoi nous avons invité les jeunes à venir s’approprier le processus démocratique qui a commencé il y a trente ans”.

A l’en croire, il faut étudier l’évolution, puisque dans tous les processus il y a des avancées et des résistances. Il se demande :

“Quels sont aujourd’hui les éléments de résistance à l’avancée démocratique ; comment les identifier et comment faire pour que ces erreurs du passé nous donnent plus de sagesse ; et que nous puissions avancer dans un système démocra­tique plus stable”.

Des défis des 30 ans

Des responsables des élections en RDC se préparent à compter les votes lors de l’élection de 2011. (Photo: MONUSCO/Myriam Asmani)
Des responsables des élections en RDC se préparent à compter les votes lors de l’élection de 2011. (Photo: MONUSCO/Myriam Asmani)

Pour le Dypol il y a énormément de défis. Car, le pays est ballotté entre une volonté d’avancer mais également de réticence qui parfois, ramène vers l’au­toritarisme. Il fait travailler pour enlever les écuelles qui font reculer la République et aider à garder la dynamique consistant à avancer.

Ainsi, Dypol a l’intention d’aller vers la cité et parta­ger sa vision au niveau de la cité. Il sera question de mener des actions pour que les résolutions touchent directe­ment les citoyens.

Judith Asina

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 − 7 =