RDC: la dépréciation du Franc congolais appuie l’inflation

0
334
Franc Congolais

L’Institut National des Statistiques (INS) a rendu public son rapport hebdomadaire. L’inflation de la troisième semaine de juillet 2020 est due à la dépréciation du Franc congolais par rapport à la devise.

A la troisième semaine du mois de juillet 2020, l’inflation est consécutive notamment à la dépréciation du Franc Congolais. Il y a également la saisonnalité des certains produits qui entraine la hausse des prix des certains biens et services.

En effet, cette inflation est à 0,775% contre 0,725% la semaine précédente. Et, à 0,845% contre 0,783% une semaine plus tôt à Kinshasa. En cumul, l’inflation a atteint 10,903% au niveau national et 11,569% à Kinshasa.

L’inflation annualisée se situe à 20,389% au niveau national et 21,688% à Kinshasa. En glissement annuel, elle a atteint 13,391% au niveau national et 13,647% à Kinshasa.

De par leurs poids respectifs, voici les produits qui ont contribué à l’inflation nationale :

  • Produits alimentaires et boissons non alcoolisées : 46,100% ;
  • Logement, eau, électricité, gaz et autres combustibles : 17,021% ;
  • Biens et services divers : 8,278% ;
  • Articles d’habillement et chaussures : 7,929% ;
  • Transports : 4,299% ;
  • Meubles, articles de ménage et entretien courant de la maison : 4,224% ;
  • Santé : 3,790% ;
  • Restaurants et hôtels : 3,007% ;
  • Loisirs et culture : 2,615% ;
  • Enseignement : 1,316% ;
  • Boissons alcoolisées et tabac : 1,027% ;
  • Communication : 0,396%.

Rapatrier les devises exportées et l’inflation

Mercredi 15 septembre 2020, les membres du Comité de Conjoncture ont constaté la surchauffe sur le marché de change. En conséquence, l’augmentation des prix. Une situation consécutive à la baisse de mobilisation des recettes de l’Etat en cette période de Covid-19. 

Le Ministre du Budget a rappelé les appuis budgétaires du Fonds Monétaire Internationale (FMI) et les émissions des bons du trésor. Ce qui vient atténuer un choc qui aurait pu être plus violent.

Selon lui, l’une des mesures prises est de demander aux opérateurs économiques de rapatrier des devises de leurs exportations. Le Premier Ministre a aussi enjoint, plus de rigueur dans la délivrance des exonérations à l’importation.

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
1 + 14 =