RDC/Dollar à 2000 FC: Le Président Felix Tshisekedi appelé à s’assumer

0
913
Franc Congolais

Noël Tshiani constate que la barre de 2.000 Fc pour le Dollar américains vient d’être franchie. Cet ancien fonctionnaire de la Banque Mondiale estime que c’est l’échec des politiques notamment économique. D’où, le Président de la République est appelé à s’assumer.

Ce n’est pas seulement la marche contre Ronsard Malonda qui a caractérisé la journée du jeudi 9 juillet en RDC. Mais, la population s’est réveillée avec un dollar américains équivalant à 2.000 Fc.

Noël Tshiani n’y est pas allé par le dos de la cuillère.  Pour lui, cette situation consacre l’échec des politiques économiques ; budgétaires ; monétaires et sociales du pays de 1998 à ce jour. Il parle également de l’échec de la Banque central du Congo (BCC) et du Gouvernement et déclare :

« J’invite le Président Felix Tshisekedi à s’assumer pleinement ».

En effet, Noël Tshiani refuse que la Covid-19 soit la justification de l’échec du gouvernement et de la BCC. Cela, étant donné que la pandémie est arrivée en RDC en début de mars 2020. La monnaie congolaise s’est dépréciée  de 1600 Fc pour $1 en début mars, et à 2000 Fc, en juillet. Il rappelle que la monnaie congolaise s’était déjà dépréciée de 1,3 Fc pour 1$ le 13 Juillet 1998 à son lancement. Avec ce nouveau taux de change, c’est une dépréciation monétaire de près de 150.000 % en 22 ans. Ce qui le pousse à cogiter:

« Les problèmes monétaires de la RDC ont commencé depuis longtemps. Ils n’ont rien à avoir avec la pandémie que l’on voudrait utiliser comme «  bouc émissaire ». Ce, pour camoufler l’échec du gouvernement et de la Banque centrale du Congo ».

Léthargie de la BCC, il faut s’assumer

Noël Tshiani , ancien fonctionnaire de la Banque Mondiale
Noël Tshiani , ancien fonctionnaire de la Banque Mondiale

Selon Noël Tshiani, la BCC est dans un état de léthargie totale depuis plusieurs années. Son conseil d’administration a tous ses 8 administrateurs hors mandat depuis 2003. Aussi, sa haute direction n’est tenue à aucun critère de performance. Que le Franc congolais baisse, monte ou perde toute sa valeur, le Gouverneur et le Vice-Gouverneur conservent tranquillement leur boulot. Il regrette que ces derniers ne soient pas inquiétés alors que la population congolaise est totalement asphyxiée. Pour cause ? La dépréciation monétaire et les mauvaises politiques de la BCC.

Comment sortir de la situation?

Siège be la Banque Centrale du Congo
Siège be la Banque Centrale du Congo

Noël Tshiani appelle le Chef de l’Etat à agir pour mettre fin à cette situation. D’autant plus que c’est lui qui nomme et révoque le Gouverneur, Vice-Gouverneur et les administrateurs. A l’en croire :

« Il est le seul qui peut agir pour révoquer tous ceux qui ne font pas leur travail. Question de remettre la BCC sur la bonne voie et sauver la population en protégeant son pouvoir d’achat ».

En somme, il propose de lancer des actions correctives en mettant l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Cela, tant au niveau du gouvernement qu’à la BCC ainsi que dans d’autres branches du gouvernement. Par exemple,  la Justice, les régies financières, les entreprises publiques, la police et l’armée.

Par la suite, situer les politiques économiques, budgétaires, sociales et monétaires dans le cadre d’une vision globale de développement du pays.

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
20 − 9 =