RDC: Des spécialistes de connectivité des ZES et de la fabrication du chocolat chez le Ministre de l’industrie

0
248

Les délégués du groupe américain « AEON » spécialisé dans l’agro-industrie et connectivité des Zones Économiques Spéciales ainsi que ceux de l’entreprise indienne « Wall Street Investment Management » ont rencontré Julien Paluku, Ministre de l’Industrie, lundi 17 février 2020 à Kinshasa. Objectifs ? Echanger sur comment  Développer la zone Coltan Valley et dans le futur, participer au développement des autres zones économiques spéciales pour l’un,  s’installer à Beni pour y produire des chaussures et chocolat pour l’autre.

Larry Edwards, chairman de groupe américain AEON et Eric Mutonji, Dg de Coltan Vally, partenaire d’AEON se sont exprimé au sortir de cette rencontre avec Julien Paluku.

Très intéressés par le Congo, ils signalent que la firme fonctionne déjà en Angola où se développe sur 513 mille hectares d’un projet d’agriculture. Ils déclarent :

nous sommes en train de voir quelles sont les potentialités en RDC pour faire la même chose. Quand nous venons travailler, nous faisons un effort pour utiliser la main d’œuvre locale. Et partout où nous travaillons, nous installons un « technical institut » qui est notre centre de formation nous permettant de former la main d’œuvre dans les technologies dont nous avons besoin’’.

Bien que les infrastructures de base dans le développement des zones économiques spéciales soient les routes, l’électricité, l’eau, dit-il, en 4ème position de l’industrie figure aujourd’hui le cyber système. Raison pour laquelle il faut penser à la connectivité des Zones Economiques Spéciales (ZES). Pour le cas de la ZES de Maluku à  Kinshasa,  il y a déjà une phase pilote qui fait l’objet d’un contrat que le Gouvernement a signé.

Aussi, le « Coltan Valley », une société privée, attend-elle les statuts ZES de la part du Gouvernement avec l’objectif d’avoir un parc industriel de technologie en vue d’attirer les géants du Web en RDC. Le partenariat a déjà été établi pour relier les cinq ZES existantes sur la cartographie du Ministère de l’Industrie à savoir : Matadi, Kinshasa, Bunia, Kolwezi et Likasi.

Ce grand réseau fédérateur spécial pour connecter les ZES aura pour vocation d’amener la connectivité haut-débit qui va permettre l’éclosion, pour que l’industrialisation ne soit pas toujours lourde. Il n’est pas seulement question de la production agroalimentaire dans les ZES, mais prendre en compte les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC).

Le Ministre de l’Industrie qui connait les enjeux a félicité cette initiative et a promis de les accompagner avec leurs partenaires américains qui ont l’expertise des ZES dans divers domaines notamment la connectivité et la conjonction avec l’électricité.

Avec “World Street Universal Management »

Pour sa part, M. Paluku Kavula, membre de la délégation des investisseurs dénommé « World Street Universal Management » a relevé que ce groupe a le siège aux USA et se trouve intéressé à investir au Congo. Il précise :

‘’ ils ont pensé à notre Cacao, à la tannerie des peaux des bêtes, étant donné que le Nord-Kivu regorge d’important fermes des vaches, chèvres et moutons. Ils ont estimé qu’ils pouvaient amener la nouvelle technologie pour tanner les peaux des bêtes qui peut être un produit d’exportation important pour notre pays. Avec les résidus, on pourra amener une nouvelle usine de fabrication des chaussures’’. Le groupe a également compris que le pays s’est déployé dans la culture du cacao et qu’il était important que la société ait pensé qu’il fallait plus de plus value pour les produits à l’exportation. Raison pour laquelle, Il souhaite se transporter à Beni, dans le Nord-Kivu, pour la fabrication locale du Chocolat. D’après les spécialistes, précise M. Paluku Kavula, il y a plus de douze produits dérivés du chocolat susceptible d’être produit très prochainement dans ce coin de la République.

Imani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 + 14 =