RDC: Des Chefs coutumiers mettent en garde quiconque osera toucher au Dr Mukwege

0
1236
Bamis (chefs coutumier) Lega

Ils sont de la communauté Lega dans le Sud-Kivu, une province située dans l’Est de la RDC. Des Chefs coutumiers ont, dans une déclaration en Kirega, mis en garde quiconque osera toucher au Dr. Denis Mukwege.

Cette déclaration de soutien au Prix Nobel de la paix congolais, date du jeudi 9 juillet 2020. Une première, depuis que le Dr. Denis Mukwege fait l’objet d’attaque de la part de personnes inconnues. L’opinion se souviendra qu’il y a peu, son nom était cité dans le gouvernement de la République dite du Kivu.

Du coup, ces autorités traditionnelles tapent du poing sur la table. Comme pour dire que ce fils de Bukavu n’est pas seul dans sa lutte. De ce fait, ils émettent un Edit coutumier. Les chefs coutumiers appuient leur argumentaire en ces termes :

« Nous ne voulons pas entendre quelqu’un qui parlera négativement de Denis Mukwege. Nos yeux étaient fermés et il nous les a ouverts. Nous avions faim et il nous a donné à manger. Nous étions malade et il nous a amené à l’hôpital et administré des bons soins. Nos femmes étaient malades atteintes des fistules mais maintenant elles sont toutes guéries. Que voulez-vous que nous puissions encore dire?’’.

Edit coutumier lega

Tradition Lega
Tradition Lega. Image/Tiers

Sans aller par le dos de la cuillère, ils préviennent :

« Ce que nous mettons, c’est un édit coutumier. Tout celui qui parlera en mal concernant le Dr Mukwege, mourra. C’est notre parole ».

Ils demandent à tout celui qui recevra ce message d’aller le raconter au monde entier.

« Dire que le Lega est la première personne mauvaise dans le monde. Car lorsqu’il parle, il ne revient pas sur sa parole »

Pour ces Chefs traditionnelles, il n’est pas question de tuer celui qu’ils qualifient de fils, Dr. Denis Mukwege. D’autant plus qu’il a sauvé la population des problèmes qui l’ont tracassé pendant plusieurs années.

Donc, tous les Lega mettent leurs têtes ensemble. Ils proclament :

« Et encore plus, nous les bamis (chefs coutumier). Tout celui qui osera toucher à notre enfant, va nous raconter sur son chemin ».

.

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 × 17 =