RDC: Crainte de l’implication des investisseurs étrangers dans l’agriculture

0
102

La Confédération Nationales des Producteurs Agricoles du Congo (CONAPAC) craint que les investisseurs étrangers viennent créer des problèmes au niveau national dans l’agriculture, un secteur que vise le Président de la République pour diversifier l’économie nationale.

Au cours  d’un point de presse tenu à Kinshasa, mardi 12 novembre 2019 annonçant la troisième édition du festival « alimenterre », Simplex Malembe, son chargé de plaidoyer  parle de quatre problèmes à ce sujet. Il s’agit du risque de l’accaparement des terres du territoire congolais ; la conversion des producteurs agro entrepreneurs en ouvriers, cequi les mettra en position de faiblesse ; des investisseurs qui produisent pour l’extérieur et non l’intérieur ; la fuite des capitaux. « Nous avons des soucis sérieux. La ligne qu’est en train de prendre notre actuel régime, c’est une ligne qui risque de nous conduire vers d’avantage de pauvreté et non sécurité alimentaire. Si le gouvernement n’en tient pas compte, la Conapac a des sérieux soucis », alerte-t-il.

Il signale que 80 % de la population vit de l’agriculture familiale. Une pratique qu’il faille soutenir pour qu’elle soit productrice et nourrisse la population. Si non, le pays sera menacé de tomber l’erreur du parc agro-industriel de Bukanga Lonzo, où beaucoup d’argents était investi mais sans résultat concret.

Quid de la CONAPAC ?

Créée en 2001, la Conapac est une association sans but lucratif répandue dans 14 provinces sur les 26 que compte la RDC avec environ 500 mille ménages membres qui regroupent quelques 3 millions de producteurs agricoles. Parmi ces provinces figurent le Kongo central, Kasaï Oriental, Equateur, Province Orientale dans son ancienne configuration, Nord Kivu, Sud-Kivu, Maniema et Haut-Katanga.

Avec un bureau national à Kinshasa et des bureaux provinciaux à travers les fédérations provinciales, elle a pour vision de contribuer à l’avènement d’un monde paysan solidaire, professionnel et prospère. Sa mission est de présenter et défendre tant au niveau national qu’international les intérêts des producteurs agricoles congolais pour leur permettre de participer activement à la vie de la société et de s’y épanouir.

Imani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
22 − 9 =