RDC/Covid-19: Test de diagnostic décentralisé, le cap de 5.000 cas franchi

0
258

Le Comité Multisectoriel de la riposte à la Covid-19 (CMR Covid-19) rapporte 5.100 cas au 16 juin 2020 en RDC. Sur 126 nouveaux cas confirmés en un jour, 124 sont de Kinshasa et 2 du Nord-Kivu.

En effet, depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020 le comité de riposte ont enregistré 115 décès. Parmi eux  114 cas sont confirmés et un probable. 3 nouveaux décès des cas confirmés en 24 heures.  Par contre, 12 nouvelles personnes ont sorties guéries. Ce qui fait un cumul de 640 personnes.

Selon le CMR Covid-19, 441 cas suspects ont été détectés après investigations. Ce, alors que 549 échantillons sont testés.

La situation de 11 provinces touchées se présente comme suit :

Kinshasa : 4.604 cas ; Kongo Central : 249 cas ; Sud-Kivu : 108 cas ; Haut-Katanga : 72 cas ; Nord-Kivu : 56 cas ; Tshopo : 3 cas ; Ituri : 2 cas ; Kwilu : 2 cas ; Kwango : 1 cas ; Haut-Lomami : 1 cas ; Equateur : 1 cas.

Décentralisation du test au covid-19

professeur Muyembe, coordinateur des ripostes Ebola et COVID-19 en RDC
professeur Muyembe, coordinateur des ripostes Ebola et COVID-19 en RDC

Le Secrétariat technique du comité de riposte contre la Covid-19 décentralise progressivement les tests de diagnostics depuis la semaine dernière. A part la ville de Kinshasa et cinq autres provinces de la RDC peuvent désormais diagnostiquer la maladie. Il s’agit pour la capitale, de la Clinique Ngaliema ; des Cliniques universitaires de Kinshasa ; de l’Hôpital Saint Joseph ; Hôpital de l’Amitié sino-congolaise ; de HJ Hospitals et du Centre hospitalier Monkole.

Les cinq provinces bénéficiaires sont : le Kongo Central, le Haut-Katanga, le Nord-Kivu, l’Ituri et le Sud-Kivu.

Pour le CMR, cette décentralisation consiste à améliorer le système de détection de Covid-19, dans les hôpitaux et provinces. Cela, afin de réduire le retard lié à l’annonce des résultats à travers le pays.

Pourquoi ces formations en RDC?

Les formations sanitaires sélectionnées à Kinshasa sont notamment celle qui utilisent le GeneXpert pour diagnostiquer.  Dans la capitale comme en provinces, ces formations sanitaires sont dotées des réactifs et des cartouches faisant fonctionner les GeneXperts ;

Goma, chef-lieu du Nord-Kivu et Matadi, au Kongo Central, sont déjà opérationnel. Tandis que Lubumbashi, au Haut-Katanga a eu ses premiers résultats lundi 15 juin. Une équipe est descendue le même lundi à Bukavu, au Sud-Kivu pour la formation au GeneXpert ;

Le GeneXpert est une technique automatisée en temps réel permettant de détecter rapidement les mycobactéries. Il est plus utilisé pour la tuberculose. Aussi, était-il utilisé dans le cas de la Maladie à virus Ebola.

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 − 18 =