RDC: Colère des 31 élus nationaux invalidés suite au décès de leur collègue

0
113

Dans un communiqué, 31 élus qui se disent « Groupe des députés nationaux victimes des arrêts de superposition (G31) » annonce le décès de Pauline Matankumu, survenu samedi 10 novembre 2019 aux petites heures.

Elue de la circonscription de Makanza et proclamée par la cour constitutionnelle sous son Arrêt RCE 297/DN au mois de juin 2019, elle a subi un autre arrêt dit de « superposition » en juillet. Pour le G31, c’est en violation de l’article 168 de la constitution. A la suite de ce verdict, elle a piqué une crise qui, selon le groupe, semble avoir laissé indifférents les autorités congolaises.

Aussi, le groupe rappelle que la victime figure parmi les 16 Députés nationaux qui ont saisi le comité des droits de l’homme des Nations unies à trouver une solution politique à leur problème.

A cet effet, le G31 invite les autorités du pays à prendre en charge les obsèques de cette élue sur la liste du parti politique CPR. Lesquelles obsèques devraient avoir lieu au Palais du peuple selon le vœu du G31 en vue de lui rendre les hommages dignes de tout Député National.  Si non, l’opinion nationale et internationale ainsi que le comité des droits de l’homme des Nations unies en tireront toutes les conséquences.

Nous sommes sans ignorer que les résultats démocratiques en RDC ont commencé par les revendications de 13 parlementaires.

« Qui vivra verra » dit-on.

Imani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 − 25 =