Prosper Ndume à Felix Tshisekedi : « Libérez-vous de tout partenariat avec le multifacétique pouvoir d’occupation dont Joseph Kabila »

0
167
Prosper Ndume Pelé Nzogu. Image/Tiers

Depuis Libreville au Gabon où il se trouve, Prosper Ndumbe, ancien député, suis de près les consultations présidentielles en RDC. Il demande au Chef de l’Etat, de se libérer de tout partenariat avec le multifacétique pouvoir d’occupation.  

Prosper Ndume Pelé Nzogu, ancien joueur de football qui a fait rêvé les fanatiques du football bukavien et lushois; s’exprime dans un mémorandum adressé au Président Felix Tshisekedi, le 13 novembre 2020. D’où, il scrute le passage des uns et des autres au Palais de la nation.

A l’en croire, seul Dr Denis Mukwege, a pu évoquer le fond de la crise multiforme qui ronge et menace la République. Il est question de la rupture avec les antivaleurs, contre l’impunité du génocide ; et de tous les autres crimes imprescriptibles commis en Rd-Congo d’octobre 1996 à ce jour.

Pour lui, il y a impératif de liberté, de vérité, de justice et de réconciliation pour une paix durable. Ce qui demeure la priorité première dont dépendront le développement et le progrès. De ce fait, il lui adresse quatre recommandations.

Se méfier des médiocres

Parlement de la RDC
Parlement de la RDC. Image/Tiers

En premier, il dit que le Chef de l’Etat n’a pas deux solutions.

« Libérez-vous de tout partenariat avec le multifacétique pouvoir d’occupation dont « Joseph Kabila » est l’incarnation ; lequel constitue justement le blocage de cette vérité, cette justice, cette réconciliation, cette paix ; et donc ce développement, ce progrès. Rien ni personne, ni une majorité parlementaire, encore moins le dialogue avec le même bourreau, ne les offrira ».

Aussi, le Président Tshisekedi devrait se méfier des traditionnels médiocres membres des élites congolaises surtout politiques. Il s’agit essentiellement de ceux qui prétendent venir l’aider à constituer une majorité au Parlement ; du reste hypothétique dans un pays occupé de pied en cape.

« Souvenez-vous de l’Union sacrée de notre temps, infiltrée de la même manière par le tristement célèbre clan Kengo », rappelle-t-il.

Attention aux soutiens extérieurs

En troisième lieu, il déclare :

« Retenez en définitive que le même schéma néocolonial visant à installer un troisième larron est en cours ».

En dernier lieu, le Président de la République est appelé à se méfier des hypocrites soutiens extérieurs. Car, ce sont les mêmes superpuissances qui ont commandité les conflits et autres guerres d’agression au pays. Mais, lesdites superpuissances continuent d’appuyer et de protéger les criminels. Allusion faite aux bourreaux des congolais, bien identifiés, planqués dans l’oasis de la coalition.

Pour Prosper Ndume, ne pas hésiter à démissionner

Felix Tshisekedi, président de la république

Prosper Ndume interpelle le Président de la République en ces termes :

« Regardez-vous encore dans le miroir du « Peuple d’abord », Monsieur le Président, avant de tirer les conclusions des consultations ».

Dans pareille situation, les plus toxiques au monde, il lui demande de ne pas hésiter à démissionner. Cela, dans la mesure où, en réalité, il ne disposerait d’aucune force ; d’aucun moyen de pression concret pour affronter l’ennemi multifacétique en présence.

Au lieu de continuer à trahir le peuple en l’embrouillant, il demande à Président Tshisekedi de le laisser poursuivre lui-même son combat vital. Il parle ici de vaincre son bourreau, comme en 1960. Ce, à travers son choix, sa volonté, sa vision, pour son propre intérêt supérieur et sa propre survie.

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 − 16 =