Nord-Kivu: l’insécurité est toujours d’actualité à Beni

0
45

L’insécurité est toujours d’actualité dans le territoire de Beni au Nord-Kivu en République Démocratique du Congo.  Mardi, 17 novembre 2020, des corps en putréfaction ainsi que des morts y ont été enregistrés.

 

En effet, 29 corps en putréfaction ont été découvert l’avant midi du mrdi 17 novembre 2020 à Kinyavuyiri. Il s’agit d’une agglomération à cheval avec la rivière Semuliki, dans la chefferie Debashu, territoire de Beni au Nord-Kivu.

C’est la société civile du territoire de Beni qui a confirmé et rapporté l’information. Selon elle, ces corps concerneraient pour les uns, les victimes de massacre Lisasa le mois dernier. Les autres par contre, sont les évadés  de la prison centrale de Beni /Kangbwayi.

Il faut souligner que les restes de ces corps ont été mis sous terre la même journée.

Environ sept morts à Oïcha

En plus, sept morts ont été enregistrés au cours d’une attaque des ADF à Bayeti.

La société civile de Bayeti/Bunyuka, une localité à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Oicha, chef-lieu du territoire de Beni l’a rapporté.

A l’en croire, ces criminels  ont pris d’assaut dans cette bourgade dans la nuit du lundi 16 au mardi 17 novembre 2020. Ainsi, ils se sont attaqués à la population civile. D’où, ils ont tué 7 civils et en ont enlevé d’autres pour une destination inconnue.

Cependant, ce bilan est encore provisoire.

Il faut noter que la localité de Bayeti est devenue la cible des attaques répétitives des ADF. La dernière a coûté la vie à une vingtaine de civils.

Joseph Manegabe

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
19 × 7 =