Nomination dans l’appareil judiciaire: Me Jean-Claude Katende appelle les promus à s’abstenir de tout acte de corruption ou de compromission.

0
262
Me Jean-Claude Katende

Les réactions viennent de partout après la signature par le Président de la République Démocratique du Congo, de six ordonnances faisant le ménage au sein de l’appareil judiciaire. Me Jean-Claude Katende, Président de l’Association Africaine de la Défense des Droits de l’Homme (Ashado) demande aux promus de travailler avec une nouvelle mentalité pour mériter la confiance que le Chef de l’Etat a placée en eux.

Me JC Katende signifie sans aller par quatre chemins:

Je crois que si le Président avait trouvé de meilleurs magistrats, beaucoup d’entre eux ne seraient pas nommés. Nous les connaissons tous bien. Ils ont eu leur grâce,  je les félicite pour leur élévation’’.  Et d’ajouter : ‘’Il est  urgent qu’ils sachent que le peuple congolais sait qu’ils ne sont les meilleurs magistrats, mais les moins mauvais’’.

La justice étant rendue au nom du peuple congolais, dit-il,  les uns et les autres ne devraient pas perdre de vue que le peuple va les surveiller pour voir s’ils ont compris qu’il s’agit d’un autre régime où le peuple a son mot à dire ou pas.

Il les appelle à aider le Président de la République et son gouvernement à lutter notamment contre la corruption et le détournement des fonds publics.

Pour cela, il est clair que les magistrats nommés doivent s’abstenir eux-mêmes de tout acte de corruption ou de compromission. Ils doivent devenir des modèles et références pour notre justice’’.

Le premier concerne les affaires  de 15 millions de dollars, 200 millions d’euros et saut-de-mouton. Car, le peuple veut voir le régime des intouchables disparaitre. Il lance : ‘’Nous devons renforcer le contrôle citoyen sur tout l’appareil judiciaire, mais particulièrement sur les magistrats qui viennent d’être nommés pour voir s’ils seront des vecteurs d’une nouvelle façon d’administrer la justice ou des vecteurs du statu quo’’.

Il croit dur comme fer que le Président de la République a fait sa part. Le peuple doit faire aussi la sienne, la surveillance de l’appareil judiciaire.

Me JC Katende reconnait que le Président de la République n’a pas créé ou inventé de nouveaux magistrats.

Ce sont les mêmes magistrats qui ont travaillé dans le système de corruption, d’instrumentalisation, de déni de justice, d’impunité organisée et de trafic d’influence que nous avons décrié, qui ont été nommés. Ils ne sont pas les meilleurs magistrats dont le pays a besoin pour faire face à ses multiples défis, mais faute de mieux, on se contente de ce qu’on a’’.

Imani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 − 3 =