Meurtre présumé de l’étudiant congolais: Christophe Lutundula exige des sanctions sévères du Gouvernement indien contre les auteurs

0
411
Christophe Lutundula parlant avec l'Ambassadeur de l'Inde en RDC (Ph .Tiers)

le Vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères a reçu, mercredi 4 août 2021, l’Ambassadeur de l’Inde en RDC. Il a exigé à son hôte des sanctions sévères contre les auteurs du présumé meurtre de l’étudiant congolais à Bangalore.

 

Joël Malu Shindani,  est le nom de l’un étudiant congolais est mort en Inde,  à Bangalore.

Ce qui a poussé Christophe Lutundula, VPM des Affaires étrangères de convoquer l’Ambassadeur de l’Inde à Kinshasa.

Selon le diplomate indien, la police a attrapé l’étudiant avec la drogue. Et quelques heures plus tard, il fera objet d’un malaise à la station de la police où il était détenu. C’est à l’hôpital qu’il a rendu l’âme. Pour lui, n’y avait aucune intention de le tuer.
Malgré cela, le VPM a voulu que l’Ambassade de la RDC en Inde ; se joigne à l’équipe médicale chargée de procéder à l’autopsie. Une chose faite et le rapport du médecin légiste est attendu.
Le gouvernement préoccupé

Pour le VPM, le décès de cet étudiant dans des circonstances qui sont encore à élucider ébranle le Gouvernement congolais. Christophe Lutundula a indiqué :

‘’J’ai reçu dès hier soir des rapports complets de notre chargé d’affaire à New Delhi. Et il en ressort que notre compatriote était aux prises avec la police indienne’’.
Aussi, a-t-il précisé qu’avant  la conduite une action efficace, le  gouvernement va attendre le rapport du médecin légiste.  Ce dernier, a procédé mercredi 4 août à l’autopsie avec l’accord de sa famille ainsi que le rapport d’enquête ; y compris le rapport de la commission des droits de l’homme indien qui travaille sur ce dossier.

Toutefois, étant donné que l’étudiant est mort entre les mains de l’État indien, ce gouvernement devrait assumer ses responsabilités. Il s’agit de sanctionner sévèrement ceux qui seraient à la base de ce crime présumé.

Le VPM des Affaires Etrangères  a lancé un appel au calme et demandé à tous les congolais de ne pas s’en prendre aux Indiens et à leurs intérêts.

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 + 22 =