Lutte contre le Coronavirus : l’Université Officielle de Bukavu fabrique des respirateurs made in DRC

0
305
l'Université Officielle de Bukavu qui gère également les cliniques universitaires de Bukavu

L’université officielle de Bukavu (UOB) l’a affirmé, mercredi 29 avril 2020. Elle fabrique des respirateurs et d’autres intrants pour servir à la prévention et prise en charge de cas de Coronavirus.

Pr. Théophile Kabesha, doyen de la faculté de Médecine a indiqué que l’institution dispose d’un laboratoire et d’un personnel qualifié. Pour notamment la fabrication des médicaments la chloroquine, il a une main d’œuvre experte. Il a déclaré :

« Je vous informe que maintenant l’UOB a produit ses propres respirateurs.  Nous n’avons plus besoin d’importer des respirateurs en Europe ou partout ailleurs. Nous avons demandé à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et à d’autres partenaires de nous soutenir.  Ce qui sera une bonne chose et on pourra produire en quantité suffisante’’.

Il renchérit que l’UOB dispose des chercheurs.

‘’Nous avons des professeurs belges et autres qui sont pharmaciens, virologues, informaticiens et techniciens dans tous les domaines pour en fabriquer’’.

Pour lui, l’UOB a ouvert la faculté de polytechnique. Des professeurs sont venus de partout. Ce sont eux qui sont à l’œuvre pour les respirateurs. Pour la fabrication et le conditionnement des médicaments, il y a un laboratoire très bien équipé. Le meilleur du pays. Ils se disent prêts et préparés à relever le défi.

Coronavirus un mal nécessaire

C’est une nouveauté dans l’histoire de la République Démocratique de  créer ses propres respirateurs Made in DRC. Certains habitants de Bukavu encouragent l’UOB. Ils pensent que c’est le moment ou jamais de mettre en pratique les connaissances. Au lieu de tendre toujours la main vers l’occident.

Depuis la déclaration du Coronavirus, les pays ont fermés leurs frontières respectives. La RDC qui partage des frontières avec ses neuf pays voisins n’en est pas épargnée. Les congolais ont pris l’habitude de vivre des importations sur tout le plan y compris pour les légumes.

Avec le coronavirus, des efforts ont été fournis. Les villages voisins ont nourris la ville pour un moindre effort des gouvernements provinciaux. Au Sud-Kivu, le ministre provincial de l’agriculture est allé sensibiliser les cultivateurs du territoire de Kalehe. Cela, en vue de leur permettre d’acheminer leur récolte dans la ville de Bukavu. Dans moins de deux semaines, la ville était ravitaillée en quantité suffisante de nourriture provenant des champs. Même la viande qui est consommé à Bukavu provient de Mulume Munene et possède un autre gout que celle de la race améliorée provenant du Rwanda.

Aujourd’hui, des jeunes entrepreneurs en pisciculture élève des poissons en cages flottantes sur le lac Kivu. Ils peuvent produire jusqu’à 10 tonnes par semaine. Ce qui est une autre nouveauté.

Des observateurs pensent que ces efforts doivent continuer pour voir la RDC valoriser ses propres potentialités.   

Pascal Kamanzi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
22 ⁄ 2 =