Lutte contre Covid-19 : le Ministère du combat spirituel reçoit le don d’Angel Cosmetics !

0
946
Des vivres et non vivres étaient remis au Ministère du Combat spirituel

Le Ministère du Combat spirituel a reçu un don de la part de la société Angel Cosmetics, mercredi 21 octobre 2020. C’était, pour aider cette confession religieuse de Kinshasa, à lutter contre la pandémie de Covid-19 qui continue à sévir en RDC.

Des vivres et non vivres étaient remis au Ministère du Combat spirituel, confession religieuse du feu couple Olangi. Il s’agit de gels hydro alcooliques ; désinfectants ; sacs de farine de maïs ; de haricots ; de riz ; des cartons de sardines.    

Pour Jérôme Sekana qui assure la communication d’Angel Cosmetics, cet appui se fait avec un objectif précis.  Ainsi, l’équipe a constaté que le Ministère du Combat spirituel reçoit beaucoup de fidèles et respecte les gestes barrières. Quoi de plus normal de l’appuyer en vue de protéger les uns et les autres. Il signale que ces produits tuent les bactéries jusqu’à 99,99 %. 

« Nous vous apportons à manger et autres produits pour vous accompagner. C’est Notre petite contribution. Nous savons très bien que lorsque vous priez pour le pays, c’est une bénédiction ».

Satisfecit du Ministère à Angel Cosmetics

Gamme de produits d'Angel Cosmetics
Gamme de produits d’Angel Cosmetics

Au nom du Ministère, Virginie Olangi remercie la société Angel Cosmetics d’avoir choisi parmi tant de confessions religieuses.

En somme, elle demande au Dieu qu’a servi ses parents, de bénir cette société.

Selon elle, Dieu a utilisés puissamment ses parents pour la RDC. Par conséquent, ils ont participé spirituellement, moralement, physiquement, surtout pour l’éducation de la femme et des enfants ; même pour apprendre comment vivre en couple.

Elle croit dur comme fer que si ce Ministère est choisi, c’est à cause des œuvres de ses parents avec Dieu pour ce pays.

« Nous ne pouvons que dire merci pour ce geste en faveur de la chambre haute qui intercède pour le Covid-19. Pendant le confinement, ils étaient-là 24h sur 24 en vue d’intercéder, afin que la pandémie ne décime pas la nation. Et le Seigneur a exaucé nos prières. La grâce de Dieu nous a protégés. Aujourd’hui nous avons repris la vie, bien qu’il y ait toujours des gestes barrières qu’on doit respecter ».

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 ⁄ 14 =