«L’horreur nous interdit la complaisance et la neutralité».

0
341

Lorsque un débat s’improvise sur les réseaux sociaux, il est de notre devoir de nous y intéresser pour question de clarté.

Nous donnons ici l’intégralité du message de Me Benjamin, sur les réseaux sociaux, qui explique tout le phénomène, en paraphrasant le Dr Mukwege à Kinshasa,

«L’horreur nous interdit la complaisance et la neutralité».

« Polémique à la Rwandaise.

La honte dans sa noirceur.

Monsieur Albert Rudasimbwa, patron d’une chaîne de radio à Kigali, s’est donné l’extrême audace de considérer le Prix Nobel de la Paix 2018 le Prof. Dr. Denis Mukwege, comme étant, selon lui, «la nouvelle recrue des négationniste du génocide des Tutsi au Rwanda».

C’est sur son compte Twitter qu’a sorti cette phrase ce Rwandais en manque de pudeur et d’égards vis-à-vis des multiples femmes pour lesquelles ce digne fils de la RDC ne cesse de se battre.

Cette ignominieuse sortie médiatiques démontre que la participation, par vidéo conférence, de ce gynécologue responsable de l’hôpital de Panzi au colloque qui s’est dernièrement tenu au Sénat français dérangeait.

C’est bien normal que ce soit les morveux qui se mouchent.

Parmi eux je cite Monsieur Albert Rudasimbwa et ceux qui limités et haineux comme lui, réfléchissent de la sorte.

Il sied de noter que le Dr Mukwege était bel et bien à Kinshasa avec son équipe et non à Paris.

Et c’est de là qu’il a parlé des problèmes auxquels font face les femmes du Kivu et de la RDC.

Il n’a pu parler que de ce sujet et non du génocide rwandais. Il a fait un plaidoyer ».

Imani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
27 − 8 =