La RDC accueille actuellement le deuxième plus grand nombre de personnes déplacées au monde

0
105

Avec 5,2 millions de personnes déplacées, la RDC accueille actuellement le deuxième plus grand nombre de personnes déplacées au monde. C’est le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) qui l’a annoncé dans son communiqué du jeudi 4 février 2021.

 

Selon OCHA, la situation humanitaire en RDC a été particulièrement difficile en 2020. Les conflits armés et violences, les épidémies, les catastrophes naturelles ; ainsi que l’impact socio-économique du Covid-19 ont considérablement exacerbé les vulnérabilités déjà existantes. Alors qu’il y a un manque structurel d’accès aux services essentiels.

Malgré ces défis, la communauté humanitaire a pu venir en aide à 6 millions de personnes grâce aux efforts des partenaires et à la générosité des bailleurs.
Cependant en 2021, la population de la RDC continuera de faire face à des besoins humanitaires pressants. Avec 5,2 millions de personnes déplacées, la RDC accueille actuellement le deuxième plus grand nombre de personnes déplacées au monde. Le pays accueille également 527.000 réfugiés provenant de pays voisin.

Insécurité alimentaire

Entre janvier et juin 2021, 19,6 millions de personnes seront confrontées à une insécurité alimentaire sévère et aiguë.  Il s’agit du rapport du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC).

Aussi plus de 3,4 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë.

Impacts des conflits armés
David McLachlan-Karr, Coordonnateur humanitaire en RDC indique que  les conflits armés ont un impact très fort sur une population déjà vulnérable. Il est question en particulier de l’est du pays où les faibles acquis restent fragiles.

De plus, la situation humanitaire pourrait empirer si une assistance n’était pas fournie rapidement. Objectif ? Satisfaire les besoins fondamentaux des plus vulnérables.
Le Plan de réponse humanitaire pour 2021 reflète l’appel coordonné de plus de 400 partenaires
opérationnels ; ONG nationales et ONG internationales ainsi que les agences des Nations Unies, impliqués dans la
réponse humanitaire en RDC ; en coordination avec les efforts du gouvernement congolais.

Ainsi il faudra 1,98 milliard USD à la communauté humanitaire pour répondre aux besoins des 9,6 millions de personnes les plus vulnérables.

Il faut souligner qu’en 2020, seul 36 % du budget requis pour le plan de réponse humanitaire mobilisée.

Donc cette année, il faudra redoubler d’efforts pour répondre à l’ensemble des besoins urgents.
Joseph Manegabe

 

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
9 − 2 =