La congolaise Céline Banza remporte le prix découverte RFI 2019

0
129

Jeune artiste congolaise, Céline Banza a été choisie parmi les 10 finalistes pour la qualité de ses mélodies et sa voix comme lauréate du prix découverte RFI 2019. Agée de 20 ans, elle a réussi à osciller entre chanteuse, actrice et vidéaste.

Le jury du Prix Découvertes RFI, composé d’artistes internationaux, a désigné Céline Banza (République Démocratique du Congo) lauréate de l’édition 2019. Une polyvalence qui a très vite attiré l’attention du Faustin Lyniekula, danseur et chorégraphe congolais. Leur rencontre a inspiré le court-métrage « Tamuzi » dans lequel elle joue son propre rôle en 2017. Céline Banza fait la même année une brève apparition dans « The Voice Afrique Francophone » qui la conforte dans son choix de vivre sa passion. Dans la foulée, elle crée son propre groupe, « Banza Musik », et participe l’année suivante, soit en 2018, à l’exposition « Kinshasa 2050 : les femmes d’abord ! » avant de se consacrer à son nouveau projet musical.

Grâce au soutien de l’Institut français, de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), de la Sacem et de Ubiznews, elle bénéficiera d’un soutien professionnel et d’une exposition médiatique, avec notamment l’organisation d’un concert à Paris et une tournée organisée par l’Institut français.  

Il faut noter que le jury 2019 était composé d’artistes internationaux parmi lesquels Asalfo, Charlotte Dipanda, Tiken Jah Fakoly, Fally Ipupa, Josey,  Angélique Kidjo, YoussouN’Dour, Oumou Sangaré et Singuila  

Quid du prix découverte RFI ?

Depuis 1981, le Prix Découvertes RFI met en avant les nouveaux talents musicaux africains. Au cours des années, ce prix a contribué au lancement de nombreux artistes qui ont depuis conquis un public international dont Tiken Jah Fakoly (Côte d’Ivoire), Amadou et Mariam (Mali), Rokia Traoré (Mali), Didier Awadi(Sénégal), Soul Bang’s (Guinée). RFI et ses partenaires offrent un soutien professionnel et une exposition médiatique. Le Prix Découvertes RFI est organisé en partenariat avec L’Institut français, l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), la Sacem et Ubiznews. www.prixdecouvertes.com

Judith Asina

RDC

OLPA dénonce l’interpellation d’un reporter cameraman à Kisangani

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), condamne énergiquement l’interpellation de Delphin Bitumba, reporter cameraman du journal Mulolo, un magazine télévisé diffusé sur plusieurs médias émettant à Kisangani, chef-lieu de la province de Tshopo, au Nord-Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

En effet, il était interpellé, mardi 5 novembre 2019 vers 14 heures (heure locale) par quatre agents de police commis à la garde de M. Walle Lufungula, Gouverneur de cette province. C’était au moment où il prenait des images d’un véhicule embourbé à la hauteur du carrefour  Maele, à cause de l’état de dégradation de la route qui mène à la résidence du gouverneur dans la commune de Makiso.

Sur place, il a été soumis à un interrogatoire serré de plus d’une heure par un officier de police  du sous-commissariat de Jambeke qui l’a accusé d’effectuer un reportage sans avoir porté un gilet d’identification.

C’est 4 heures plus tard qu’il a été libéré  et sa caméra confisquée lui a été restituée après suppression des images du reportage.

OLPA condamne cette interpellation du journaliste en plein exercice de son métier et indique qu’il s’agit manifestement d’une atteinte grave au droit d’informer et d’être informé garanti par la loi congolaise et les instruments juridiques internationaux relatifs aux droits de l’homme.

En conséquence, OLPA appelle les autorités provinciales de Tshopo à favoriser l’exercice de la liberté de presse dans cette partie du pays.

Il faut signaler que « OLPA » est organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse.

Imani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
20 + 5 =