Kinshasa: Noel Tshiani prêche le plan marshal à l’Asbl  « génération rupture »

0
277

A l’occasion de sa première année d’existence, l’Asbl Génération Rupture a organisé une conférence-débat, jeudi 16 janvier à l’Université Protestante au Congo (UPC) de Kinshasa. Avec comme orateur Noël Tshiani Muadiamvita, cette rencontre était placé autour du thème : « la place de la gouvernance et de la complicité citoyenne dans une nouvelle vision de développement de la RDC ». 

Noël Tshiani estime la RDC a été caractérisé par une mauvaise gouvernance. Conséquence ? Le pays est très pauvre et la population clochardisée avec 85 % de population active au chômage malgré l’abondance de ressources naturelle. ‘’Il y a échec sur le plan du développement’’, dit-il.

Vivement le plan Marshal

L’ancien candidat à la Présidence de la République propose une nouvelle vision de développement dénommé le « plan marshal pour la reconstruction et le développement du pays ». L’idée consiste à faire de la RDC un pays  émergent en l’espace de quinze ans, augmenter considérablement le niveau de vie de la population de 458 Usd de PIB par habitant aujourd’hui à 15.000 Usd. Il sera question de créer des emplois pour tout le peuple congolais, en vue de sortir de la pauvreté et du chômage.

Il lance :

nous devons rétablir la paix et la sécurité sur l’ensemble du territoire national, doter le Congo de système de bonne gouvernance pour que toutes les ressources publiques soient captées et entrent dans le budget national qu’on va exploiter pour financer les différents projets de développement. Qu’on investisse massivement dans le capital humain à travers l’éducation, la santé, l’autosuffisance alimentaire et diversifier l’économie qui est la base de l’économie en accélérant la transformation, l’industrialisation du pays, la transformation des ressources naturelles en produits finis à l’intérieur de la RDC’’.

Cette vision de développement sera mise en œuvre avec   le peuple congolais. Noël Tshiani reconnait que les gens prennent du temps à comprendre de quoi il s’agit. Mais, il ne faut pas baisser les bras puisque lorsque la prêche a commencé, il y avait des barrières, les gens avaient beaucoup de réticence. Mais aujourd’hui, les portes commencent à s’ouvrir et la population connaitre petit à petit la vision.

Détermination de la génération rupture

Christian Tshisumpa, Secrétaire Générale de la Génération Rupture précise que pour diriger un pays, les gouvernants et gouvernés doivent être complices. Si aujourd’hui les choses ne marchent pas au niveau de la gouvernance, c’est parce que la population est complique  de cette me gestion. Il regrette :

‘’La population est muette face aux méfaits de la société. Elle contribue au malheur qui nous arrive. C’est pourquoi nous avons réfléchi autour de ce thème’’.

Et Noël Tshiani en a profité d’exposer son plan marshal qui, selon lui, a des points communs avec la gouvernance que l’Asbl souhaite pour la RDC.

Après cette rencontre, Génération rupture va continuer avec ses actions puisqu’ayant remarqué que les choses ne devraient pas marcher ainsi en RDC. Il souligne :

Plus nous croisons les bras, plus les choses vont mal. Le monde ne va pas mourir à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux croisent les bras et regardent le mal se faire’’. Entant que citoyen, l’Asbl a décidé de réfléchir, proposer, faire des suivies et sensibiliser.

Quid de la Génération Rupture ?

C’est une Association sans but lucratif réunissant des jeunes élites congolais qui veulent réfléchir sur la destinée de la nation. Elle se veut un cadre d’émulation de l’élite qui va diriger le pays.  Il fixe : ‘’la politique c’est l’affaire des élites, ce n’est pas l’affaire de tout le monde. Mais aujourd’hui la politique est devenu un gagne-pain pour tout le monde’’. Entant que jeunes, ils ont décidé de fédérer les forces pour réfléchir sur l’avenir.

Pour y adhérer, il suffit de s’informer sur la page Génération Rupture Face book, sur Twitter ou contacter via whatsApp le numéro +243 8136196173.

Imani    

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
6 × 8 =