Kinshasa: Cri de cœur des écoles sous tutelle du Ministère des affaires sociales

0
82
Rentrée des cours à Kinshasa

Les cours ont repris, pour les élèves finalistes, lundi 10 août 2020, en République Démocratique du Congo. A Kinshasa la capitale principalement, les écoles sous tutelle du Ministère des affaires sociales lancent un cri de cœur. 

Tenez ! Au CPS/Ngaliema, une école publique non formelle, la rentrée était d’abord administrative. Les élèves finalistes vont suivre dans les prochaines séances.

Guillaume Assani, chef de cellule de cette école, regrette le réaménagement du calendrier scolaire. Pour lui, le temps accordé à cette reprise des cours n’est pas favorable. Car,  il y a seulement quelques semaines  avant d’affronter  les épreuves des examens  de fin cycle.  Avec  la qualité  des apprentis, le temps est tellement  record que les enseignants ne peuvent pas bien travailler.  Qu’à cela ne tienne, il promet de faire de leur mieux pour booster  les choses.

Objectif ? Aider à récupérer  de manière  satisfaisante les élèves.

Pour les affaires sociales, les enseignants se lamentent

Salle de classe en RDC
Salle de classe en RDC

Cependant, le Chef de cet établissement dit subir une pression  de la part des  enseignants. Etant donné qu’ils n’ont jusque-là, pas touché  leur salaire, si maigre qu’il soit. Etant responsable des enseignants et des élèves, il déclare avoir l’obligation de leur faire comprendre  les enjeux. Surtout avec les promesses qu’a faites le ministre de tutelle. Serein, il témoigne :

« Nos yeux sont braqués  vers le ministre qui en bon berger ne laissera pas ses brebis s’égarer.   L’objectif est de sauver cette année pour qu’elle ne soit pas blanche ».

Pour conclure, il présente le souci qui guette le corps enseignant pendant cette période de Covid-19.

« Notre ministre de tutelle nous a promis de venir en aide pour participer à la lutte contre la propagation de la Covid-19.  Jusque-là, nous n’avons encore rien. Cela pose un très grand problème ».

Responsable d’une école publique sous tutelle du Ministère  des affaires sociales; Guillaume Assani signale avoir respecté la décision du ministre de l’EPST.  Raison pour laquelle, il attend des kits de protection contre la pandémie.

Jean-Paul Kivundu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 ⁄ 5 =