Kananga : le bâtonnier Dominique Kambala encourage la lutte du Dr Mukwege

0
197

La fondation Panzi a remis des kits de réparations individuelle aux survivantes des violences sexuelles à Kananga, au Kasaï central, le 15 juillet 2021.  Satisfait, le bâtonnier Dominique Kambala, acteur de la société civile a encouragé la lutte du Dr Mukwege pour obtenir justice.

Cet acteur de la société civile relève que certaines associations s’enrichissent à travers les dons des victimes.

En effet, Me Dominique Kambala a vu le sérieux de la Fondation Panzi qui est venue travailler ; et aujourd’hui il y a lieu de voir le bout du tunnel.

‘’Je voudrais exprimer cette expression de gratitude au Dr. Denis Mukwege, à toute son équipe ; si je peux me permettre, au nom des victimes. Parce que je m’identifie à ces victimes car nous sommes en train de mener un combat’’.

Aussi, salue-t-il la méthode, puisque les réparations suivent les normes universelles. Il s’agit surtout de l’approche santé étant donné que la Fondation Panzi a associé les victimes à toutes les étapes.

Cependant, il demande à ladite fondation de ne pas fermer ses portes. Après avoir donné les réparations individuelles et réalisé les réparations collectives, il aimerait soutenir le combat du Dr. Denis Mukwege.

Des similitudes

Cet activiste indique qu’il y a des similitudes entre le rapport Mapping et celui des experts internationaux sur le Kasaï. D’où l’importance d’un front commun.  C’est-à-dire, soutenir le combat que mène le Dr. Denis Mukwege : dès qu’on parle de l’Est du Congo, on parle du Kasaï ; et lorsqu’on parle du Kasaï, on parle aussi de l’Est du Congo.

Par ailleurs, la justice transitionnelle dont a parlé la fondation, est un premier pas à franchir. Pourtant, il reste une lutte contre l’impunité.  ‘’Je voudrais que l’aura du Dr. Denis Mukwege nous accompagne dans la lutte contre l’impunité’’, exhorte-t-il.

Soif de justice

Il faut souligner que les communautés, y compris celles qui sont servies expriment encore d’autres besoins de justice.

Me Dominique Kambala rappelle que les communautés de Mulongodi étaient auditionnées ; La justice militaire a accompli ses devoirs. A présent, les dossiers sont transmis à Kinshasa, alors qu’il y a des hauts officiers qui y sont impliqués.

Son souci est de voir l’aura du Dr Mukwege agir pour qu’il y ait réparations qui est de la compétence du gouvernement. Au finish, que justice soit faite et que les coupables soient condamnés.

Judith Asina

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =