Inondation Uvira : 2.1 dollars par individu pour les 77.790 survivants, 16% du montant global disparait dans la nature

0
403
Plus de mille sacs de riz, des sacs de farine, des bidons d’huile, des matelas et des pagnes pour les sinistrés

En date du 17, 18 et 19 Avril 2020, la ville d’Uvira était victime d’une série des inondations due aux pluies torrentielles; ces inondations ont fait plus de 50 morts, 45 blessés et plus de 3500 maisons détruites ; 77.790 personnes dont 5500 ménages vivent dans des conditions humanitaires déplorables.

Après cette catastrophe, des messages de solidarité ont été lancés par des acteurs sociaux et politiques dans tous les horizons. Touché, le chef de l’État a décidé de déployer une équipe pour faire parvenir l’aide du gouvernement congolais aux sinistrés. Le ministre national de l’action humanitaire Steve Mbikayi conduit la délégation; Elle arrive à Uvira le Vendredi 24 Avril 2020; malgré la résistance des acteurs de la société civile et des mouvements citoyens de Bukavu. Ceux-ci craignaient la propagation du coronavirus.

Dans leur gibecière, cette équipe apporte argent et autres biens de premières nécessités.

Une somme estimée à 300.000.000 Fc pour 77.790 personnes touchées par cette catastrophe. Soit 3856,53 fc par individu (2,1$) une somme très modique pour une cité détruite dans l’ensemble par ces inondations estiment la société civile d’Uvira, ce qui est grave est que 16% de cette somme soit 48 millions de franc congolais  serraient aussi détournés ; ce qui a provoqué des tensions dans la ville d’Uvira la journée du lundi 27 Avril 2020.

Le ministre national de l’action humanitaire Steve Mbikayi remet les vivres

Quid des vivres et non vivre aux sinistrés d’Uvira ?

Le gouvernement central a disponibilité plus de mille sacs de riz, des sacs de farine, des bidons d’huile, des matelas et des pagnes pour  77790 personnes touchées par les inondations, une assistance insuffisante vue le nombre des personnes touchées. Nos confrères de Media en ligne Libre grands lacs réagissent. Ils estiment que même si on arrondissait par excès le nombre réel des sacs de riz distribués aux sinistrés chaque individu aurait à peut prés 0,6kg. “Une honte du gouvernement central que veut cacher la cellule de communication du gouvernorat du sud Kivu” estiment certains observateurs.

“Faut-il prendre en location un avion de Kinshasa jusqu’ à Bukavu et puis un hélicoptère de Bukavu jusqu’ à Uvira; sans compter les frais de séjour des membres de la délégation, pour remettre 2,1$ et 0,6 kg de riz par victime ?” S’est interrogé un habitant.

L’apport de l’autorité

Il sied de noter que quant au gouvernement provincial du sud-kivu,  aucune aide remise aux sinistrés malgré la présence du gouverneur Théo Ngwabidje sur le lieu.

En réaction aux revendications de la société civile d’Uvira, le Ministre des affaires humanitaires, Steve Mbikayi a précisé que dans la répartition de l’aide débloquée par le gouvernement

nous avons affecté 300 millions de FC aux sinistrés d’Uvira et ses environs dont 84% pour Uvira et 16% pour Baraka. La société civile d’Uvira s’oppose à l’assistance des sinistrés de Baraka et exige que tout le montant revienne à Uvira. Quid de la solidarité nationale ?”, s’interroge Steve Mbikayi.

Pascal Kamanzi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
19 − 5 =