Covid-19 : RIAVAT veut connaitre la vérité sur l’origine de la maladie !

0
97

Le Covid-19 est-elle une arme biologique pour tuer des personnes ? Le Réseau International pour l’Accompagnement des Victimes d’Atrocités (RIAVAT) dénonce le déficit de communication fiable sur notamment, l’origine du Coronavirus.

 

Le RIAVAT s’exprime dans un communiqué signé, mercredi 18 novembre 2020.

En effet, le réseau fustige l’affairisme qui se développe autour de la pandémie du Covid-19. Cela, au détriment de la responsabilité de protéger et de prise en charge holistique des malades. Ce qui pourtant, devrait constituer la priorité des dirigeants mondiaux et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

‘’RIAVAT dénonce le déficit de communication fiable sur l’origine du virus ; sur l’évolution de la recherche scientifique, ainsi que sur le contenu du vaccin’’.

Violation des droits humains

Pourtant, des sources concordantes parlent de sa fabrication dans un laboratoire bien identifié d’un institut de recherche en microbiologie. Ledit institut connu, n’a pas apporté de démenti officiel sur ces accusations.

Pour le RIAVAT, ces allégations sont d’autant graves. Car, elles renseignent qu’il ne s’agit pas d’une maladie qu’a causée des micro-organismes naturels comme la tuberculose. Mais, c’est une maladie causée par des micro-organismes scientifiquement modifiés et synthétisés dans des laboratoires.

Ce qui est une pire forme de violation des droits humains de l’histoire de l’humanité. D’où, il y a nécessité des enquêtes sérieuses et indépendantes.

‘’RIAVAT déplore que ceux qui sont à l’origine de la modification génétique et de la propagation de la maladie ne soient engagées ; afin qu’ils puissent rendre de comptes devant l’humanité tout en entière’’.

Des recommandations

RIAVAT demande entre autres aux Etats et gouvernements du monde de s’acquitter de leur devoir de protéger ; surtout à l’égard des personnes fragiles et celles du troisième âge qui sont les plus exposées à ce virus mortel.

Cependant, ils doivent faire respecter les mesures barrière, dans le respect de droits de l’homme.

En ce qui concerne la société civile, l’organisation appelle à la mise en place d’un protocole. Objectif ? Contrôler l’exactitude des recherches ; vérifier le contenu des médications et vaccins à venir, tant pour leur composition que pour leurs effets sur les populations.

Judith Asina

                                                         

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
27 ⁄ 9 =