Covid-19: Prof Billy Bolakonga « Chaque province de la RDC devrait se doter d’un Plan opérationnel d’urgence »

0
402

C’est a principale recommandation du Prof. Bily Bolakonga, Recteur de l’Université Mariste du Congo de Kisangani. Le Plan opérationnel d’urgence devrait reprendre les aspects de prévention, des mesures thérapeutiques et de gestion des aspects socio-économiques.

Prof. Bily Bolakonga vise comme but de répondre aux impératifs de la gestion du cycle des risques. Le Plan opérationnel d’urgence sert de gestion, avant, pour éviter la survenue du risque; Gestion, pendant, pour juguler au maximum les dégâts; Gestion après pour envisager la reprise et le Développement.

Il encourage les mesures prises par le Président de la République en rapport avec la pandémie du coronavirus

Spécialiste en gestion des risques naturels, Il lui semble qu’elles sont arrivées tardivement et manquent quelques précisions dans certains aspects. Il s’agit des pays considérés comme non fréquentables dont la RDC ne reçoit pas des voyageurs arrivants. 

Il dénonce : « certains ont trouvé l’astuce de transiter par des pays voisins avant d’atteindre finalement la RDC ».

Il considère comme urgente, la mesure de confinement de Kinshasa assorti d’une interdiction de jonction aérienne. A cela s’ajoute les autres en provenance et vers cette ville.

Prof. Bily Bolakonga se demande : « Kinshasa est la seule ville à faire des examens de laboratoire mais accuse une grave incapacité à gérer correctement la criseQue dire des autres contrées du pays ».

Obligation de prévention rigoureuse

Au regard de la faiblesse des moyens, il propose la prévention rigoureuse à la prise en charge éventuelle déjà chaotique. Pour lui, des sacrifices en pareilles circonstances s’imposent.

Car, les nombreuses tergiversations connues avant les mesures édictées par le Président ont conduit à l’élargissement  du problème. Quand on parle d’une trentaine de cas aujourd’hui, dit-il, il s’agit, en réalité de ceux qui sont connus et testés. Une situation de 48h plus tôt parce qu’il faut 2 jours pour avoir les résultats définitifs. En d’autres termes, il est à craindre que la situation réelle soit beaucoup plus dramatique.

Il rappelle le principe de précaution qui suggère de tout arrêter en présence d’incertitude, de flou, d’ambiguïté ou de perplexité. A l’en croire, il ne s’agit guère d’un abstentionnisme aveugle ou négatif mais d’une prudence éclairée. Il dit que le pire est sérieusement à craindre si des mesures beaucoup plus drastiques ne sont pas prises urgemment.

Des mesures devraient être prises et instructions données en matière de fourniture en eau potable sans interruption. Un facteur majeur dans l’observance des mesures d’hygiène.

Imani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 − 21 =