Covid-19: Me Kito Masimango s’insurge contre l’interdiction de la tenue des assemblées religieuses

0
257

Le Président de la FOCDP s’adresse au Chef de l’Etat dans une lettre lui déposée vendredi 18 mars 2020. Il considère l’interdiction de l’organisation des Assemblées Religieuses en prévision du Coronavirus comme une façon de   favoriser le diable.

D’une part, Me Kito Masimango encourage certaines dispositions prises. Les mesures de leur application pourront contribuer au changement de mentalité hygiénique de la population. Ces mesures pourront-elles concourir au respect de certaines normes culturelles en RDC.

Ces dispositions, d’autre part, renforceront la réciprocité dans les relations étatiques avec plusieurs états de la planète.

Le Président de la Fondation Congolaise pour la Promotion des Droits Humains et la Paix (FOCDP) parle en homme chrétien.

Après avoir analysé minutieuses les différentes dispositions, il fait plusieurs observations. Il déclare : ‘’l’interdiction des Assemblées Spirituelles n’est ni conforme au Droit de l’Homme, ni aux considérations spirituelles sur le coronavirus’’.

Sur le plan juridique, la liberté de religion est constituée parmi les cinq droits humains fondamentaux. Lesdits droits, forment  le noyau dur des droits intangibles. Pour lui, la suspension des Assemblées Religieuses est une violation criante des Droits Humains. La RDC devrait se démontrer pour modèle de la réaffirmation de ce droit inhérent à la nature de l’homme.

Au plan spirituel, la pandémie à coronavirus déclarée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) reste une réalité sui generis. La solution durable à ce fléau qu’il qualifie de « satanique » ne peut venir que de l’Etre Suprême. Ce, par l’intercession  de Sa Toute Sainte Mère, «  Rosa Mystica ». Il déplore : ‘’Interdire l’organisation des Assemblées Religieuses est explicite d’empêcher au Créateur de l’Univers d’agir et, favoriser le règne de satan’’.

Il se demande : ‘’entre les Eglises qui s’organisent à des heures précises, et, les marchés, où se trouverait le grand risque de contamination’’.

Vivement des mesures hygiéniques

Me Kito rassure le Président de la République de prendre toutes les mesures pour la protection de la population. Cela, sauf le relai de la suspension des Assemblées Religieuses.

Pour renforcer les mesures hygiéniques, il suggère d’installer aux avenues et lieux populaires, des points de prophylaxie individuelle. Les différentes mesures se fonderaient sur l’effet des milieux à haut risque en s’appuyant sur les indicateurs de salubrité publique. Il y ajoute l’impossibilité de réduire les contacts physiques directs.

Il garantit le Président de la République que ce fléau satanique ne va pas ravager la RDC, terre bénie. Le pays étant consacré au Cœur Douloureux et Immaculé de la Reine du Ciel,  depuis le 20 février 2020.

Imani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
23 − 12 =