Covid-19 et VIH/Sida: Des journalistes kinois à l’école de la capitalisation aux techniques de sensibilisation de masse

0
136

A Kinshasa, une vingtaine de journalistes sont à l’école de la capitalisation aux techniques de sensibilisation de masse contre Covid-19 et VIH/Sida. Objectif ?  Donner du contenu consistant en vue de toucher la sensibilité de la population qui, très souvent, redoute de l’existence de l’actuelle pandémie.

Il s’agit des journalistes membres du Réseau des communicateurs pour la population/médias (RCP/médias) de Kinshasa, en RDC. Du mardi 15 septembre, au jeudi 17 septembre 2020, ils sont renforcés en capacité dans la diffusion des messages et d’informations. L’idée est d’aider à capter l’attention du public à appliquer avec responsabilité et conscience, les mesures préventives contre le Coronavirus.

Pour Adonis Bope, Coordonnateur du RCP/médias, les journalistes devraient  donner du contenu consistant aux articles de presse. Au finish, ils doivent être à même de toucher la corde sensible de la population ; veiller à l’éventuelle et explosion communautaire redoutable de Covid-19 à Kinshasa et en province. D’où, l’importance d’une information certifiée et éclairante ; pour casser l’incrédulité à sortir d’insouciance que manifeste la population face à la dangerosité de la maladie à Coronavirus.

Il remercie l’Onusida pour son soutien financier ainsi que le PNMLS pour avoir accordé ce cadre de travail.

L’Onusida interpelle 

VIH/sida : les droits humains sont indispensables pour gagner le combat contre le COVID-19
VIH/sida : les droits humains sont indispensables pour gagner le combat contre le COVID-19

Au nom du Secrétaire exécutif national du PNMLS, Mme Bijoux Motalimbo a pris la parole. Elle a rappelé les défis auxquels fait face la communication de la riposte du Covid-19.

Alors que dans des circonstances d’urgence, le rôle de média est important dans la capitalisation aux techniques.

En effet, les journalistes  avec l’appui des scientifiques sont dans l’obligation de rapporter et de prouver la nature de l’épidémie. Ce, en expliquant les raisons des interventions de contrôle que mènent les autorités sanitaires.

Cet atelier permettra de renforcer la capacité des journalistes à diffuser des informations précises sur le Covid-19. Aussi, d’arriver à expliquer l’impact de cette maladie sur le VIH/Sida. L’idée est d’aider à contrecarrer les mythes et les idées fausses au sein de la communauté ; sensibiliser la population aux questions liées à cette pandémie et créer un dialogue public autour de la riposte.

Appel du PNMLS: la capitalisation

Dr Hilaire Mbowole, 3ème vice-président du CNMLS rappelle les chiffres de contamination qui sont en augmentation en RDC.

Selon lui, les médias ne sont pas très impliqués dans la riposte, ce qui justifie également la méfiance de la population.

Ainsi, cette formation doit impérativement être bénéfique non seulement à d’autres pays à travers le monde mais à la RDC.

En somme, il recommande aux journalistes d’amener des innovations par rapport à la façon de communiquer ; de transmettre le message au niveau de la communauté qui devient presqu’incrédule. « Il faudrait inverser la tendance grâce cette formation », soutient-il. 

Judith Asina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
3 − 1 =