Cohabitation entre FCC-CACH : Dr. Denis Mukwege, ne l’avait-il pas prédit?

0
4039
Dr DENIS MUKWEGE, Prix Nobel de la Paix 2018

A quelques jours de l’élection de Tshisekedi, Dr. Denis Mukwege conseillait la « cohabitation » au nouveau maitre de Kinshasa. Cette discussion a créé un tollé dans la presse nationale. La coalition FCC-CACH décida d’entrer dans une coalition. Celle-ci engagerait les responsabilités de toutes les parties.

Comme un prophète, Denis Mukwege prévenait :

« Si Félix Tshisekedi décide néanmoins de diriger par la cohabitation, il prendra la décision d’être maître de son destin. Il aura le peuple avec lui et probablement la communauté internationale. Le contraire serait un suicide politique pour lui et pour son parti, l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social). Il subira le même sort que Bruno Tshibala et Samy Badibanga ».

Dans un communiqué, lu dans les média, et accompagné d’applaudissements, Emmanuel Shadary a prononcé la phrase clé de l’actuel régime.

« Mais si le partenaire en coalition ne veut plus de celle-ci ; en ce qui nous concerne et pour la paix, nous allons tirer les conséquences constitutionnelles qui s’imposent. C’est-à-dire, aller tout droit et sans hésitation à la cohabitation ».

L’UDPS réagit

Les jeunes de l'UDPS au siège du parti
Les jeunes de l’UDPS au siège du parti

La réplique ne s’était pas fait attendre.

Pour sa part, Maitre Jimmy Ambumba, président de la commission politique, administrative et juridique de l’UDPS / Tshisekedi, explique : « la coalition était dictée par les circonstances politiques après les élections de 2018 ».

Au micro d’une radio kinoise, il a déclaré:

« Nos amis estiment qu’il faudra quitter la coalition pour la cohabitation. Nous sommes avec le FCC par circonstance ».

En effet, il pense que L’UDPS avec son idéologie ; les raisons de son combat ; n’eut été l’ironie du sort, n’allait nullement coaliser avec le FCC.

Pour cet avocat, son parti ne peut pas faire la volonté des gens. Ce, dès lors que le combat des 38 ans d’existence est fondé sur le respect des droits de l’homme; les principes de la démocratie; le respect des textes qui régissent un Etat.

À priori, l’initiative vient du FCC.  En attendant la décision du Président de la République, Autorité politique de référence, il faut encore émettre des réserves.

« Si cela ne dépendait que de l’UDPS, je crois que la question devrait être rapidement possible examinée, et qu’on puisse tirer toutes les conséquences », a-t-il conclu. 

Dr. Mukwege, avait-il vu juste pour la cohabitation?

Revenant sur les propos du Dr Mukwege, ce dernier avait démontré les conséquences de la coalition:

« Je pense que l’espoir dépendra de ce que fera Félix Tshisekedi de son mandat. L’élection présidentielle de décembre en RDC a été une parodie. Le président élu ne possède même pas 10% des députés. Si Félix Tshisekedi dirige le Congo avec une cohabitation politique, il pourra comme le lui confère la Constitution ; révoquer tous les actes posés par Joseph Kabila qui ne lui correspondront pas. En revanche, opter pour la coalition signifiera qu’il accepte définitivement de faire allégeance à Joseph Kabila. On ne pourra alors plus parler d’alternance politique ».

L’avenir de la RDC reste en suspens.

Amani

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 − 9 =