Catastrophe d’Uvira: le Comité International de la Croix Rouge déterminé à sauver des vies

0
508
Image CICR

Depuis la catastrophe d’Uvira, le Comité International de la Croix Rouge (CICR) vole au secours des sinistrés. Une série d’actions d’aide s’opère dans cette partie de la province du Sud Kivu à l’Est de la RDC.

Le CICR l’a fait savoir dans un communiqué publié mercredi 06 mai 2020.

Dès le début de ces inondations, le CICR, cette institution s’est mobilisé à assister la RDC dans sa réponse immédiate à la catastrophe. Il était question d’un soutien technique et logistique. En plus, il a fourni 40 sacs mortuaires pour l’enterrement digne des victimes et 45 kilos de chlore pour désinfecter les sites d’hébergement des sinistrés.

Il a également mis des véhicules à disposition pour faciliter le travail de secours des volontaires sur le terrain. Une centaine de volontaires de la Croix-Rouge ont été déployés sur les différents sites sinistrés pour sauver des vies. Patrick Kimonge, Chef de bureau communication et relation publique de la Croix Rouge Uvira relate:

« J’ai dû me jeter dans les eaux pour sauver le bébé que sa mère a dû lâcher. Alors que nous essayions de la repêcher par une corde ».

Actions complémentaires

Le CICR affirme s’être mobilisé pour soutenir la Croix-Rouge de la RDC, dans sa réponse immédiate à la catastrophe. Suite à ces pluies diluviennes, le réseau de distribution d’eau d’Uvira a été fortement endommagé.

Grâce au camion-citerne du CICR, il s’achemine d’une manière quotidienne, 15.000 litres d’eau à l’hôpital général et la prison urbaine d’Uvira. Deux structures coupées du réseau de distribution d’eau.

Un important lots essentiellement composé des kits de pansement à deux structures médicales à Uvira et à Kasenga a été disponibilisé .

Conjointement avec la Croix Rouge d’Uvira; le CICR poursuit son programme de rétablissement des liens familiaux entre les enfants et leurs familles séparées à la suite des inondations.

Le CICR affirme qu’il continuera à travailler étroitement avec la Croix-Rouge de la RDC, et la Fédération Internationale de la Croix Rouge (FICR). Objectif? accomplir une réponse humanitaire conjointe à cette catastrophe naturelle à Uvira, où elle est présente depuis 25 ans.

Liliane Salloum, Chef de Bureau du CICR à Uvira affirme:

« Nous travaillons dans un contexte où la population fait face à une multitude de problèmes d’ordre structurel et systémique. Problèmes causés par l’insécurité, les violences et les conflits armés. Une situation qui s’empire avec les inondations et rend la population de plus en plus vulnérable ».

Réalisations du CICR

Dans les territoires de Fizi et d’Uvira, l’équipe du CICR facilite l’accès aux soins de santé pour les plus vulnérables. Il travaille sur l’amélioration de l’accès à l’eau, et au rétablissement de la sécurité alimentaire. le CICR contribue également à protéger la vie et la dignité des populations civiles et des combattants hors de combat. Ce, à travers le dialogue permanent.

En ville d’Uvira, le CICR visite les détenus de la prison urbaine et soutien l’entretien du système d’eau; réhabilite les locaux, et facilite l’accès aux soins de santé des détenus.

Pascal Kamanzi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
28 ⁄ 14 =