Bukavu: Murhandikire Kahasha accusé de tentative de spoliation de la division provinciale du plan du Sud-Kivu

0
342

Les cadres et agents de la division provinciale du plan au Sud-Kivu étaient dans la rue, lundi 7 septembre 2020. Objectif ? Dénoncer les manœuvres, notamment de Mr Murhandikire Kahasha accusé de spoliation de l’immeuble abritant cette structure appartenant à l’Etat RD. Congolais.

Ils ont décidé de battre le pavé pour dénoncer avec véhémence les manœuvres frauduleuses visant à spolier le patrimoine  immobilier de l’État. Il s’agit en l’occurrence, de  maisons administratives.

A cet effet, ils  ont déposé un mémo entre les mains de l’autorité provinciale, dont une copie réservée aux média. Ces agents citent particulièrement la spoliation de leur propre du Ministère, le Plan sis sur avenue Kasongo, quartier Ndendere, commune d’Ibanda. Un bâtiment  abritant en même temps, la division provinciale du même Ministère.

Les manifestants

Ainsi, ils s’insurgent contre l’acharnement des commerçants véreux sans foi ni vergogne sur les maisons de l’État. Selon ce mémo, ces derniers, prétendent avoir des documents qui s’avèrent fausses puisqu’obtenus par des moyens mafieux.

Par ailleurs ils accusent la manœuvre frauduleuse  qu’userait Mr Murhandikire Kahasha ayant des faux documents. Ainsi, il se fait valoir  propriétaire du dit  bâtiment, par entérinement du Tribunal de grande instance de Bukavu.

Spoliation, le président interpellé

Mairie de Bukavu
Mairie de Bukavu

Plusieurs questions se posent quand à cette situation. Par exemple : « Où est-ce-que ce commerçant de Bukavu trouvent-il l’appui et la témérité de dépouiller progressivement l’État congolais. Ce commerçant véreux n’a-t-il pas un laboratoire mixte où il étudie et exploite le côté faible de l’État congolais » ?

En somme, ces agents demandent l’implication personnelle du Président de la République, chef de l’État ; en sa qualité de garant de la sauvegarde du patrimoine public et privé de l’État. Cela, afin d’éviter à la division provinciale du plan les menaces de spoliation dont elle est victime.

Il faut signaler que plusieurs maisons et parcelles de l’État en province du Sud-Kivu sont en voix de spoliation il y a plus de décennie.

Joseph Manegabe

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 − 9 =